INSCRIVEZ-VOUS !

samedi 29 septembre 2012

Un moment qui fait partie de l'histoire


Dimanche 23 septembre, à 10 h 30, un culte protestant évangélique a été célébré pour la première fois à Noyon (Oise), la ville natale de Jean Calvin. Et tous les dimanches à la même heure, un même culte sera désormais célébré à l’Hôtel Saint-Eloi, face à la gare de Noyon, dans une vaste salle louée à cet effet par le pasteur Daniel Kuehl. « Nous avions besoin d’un lieu répondant aux normes de sécurité pour une centaine de fidèles », justifie ce pasteur d’origine américaine et membre de l’Alliance des Églises évangéliques interindépendantes (AEEI).
 
Arrivé avec son épouse à Noyon en novembre 2011, tous les deux s’étaient donnés une année pour établir une communauté et un lieu de culte protestant dans cette ville de 14 000 habitants. Pour ce faire, ils se sont appuyés sur l’association Les Parchoniers (« partageurs », en picard), fondée en 2008 par Denis et Rebecca Cognet, habitués à accueillir chez eux des rencontres entre fidèles protestants. Les Parchoniers comptent une dizaine de membres, tous pratiquants au sein de l’association évangélique France pour Christ et habitués à se rendre à Saint-Quentin le dimanche. Début juin, les Kuehl et Les Parchoniers avaient distribué 10 000 enveloppes avec des propositions d’études bibliques dans tous les quartiers de Noyon. Pour tous ces protestants, il était « choquant » de ne trouver aucun temple dans la ville de Calvin.
 
« L’Église évangélique de Noyon est sous la tutelle de celles de Senlis et de Saint-Quentin », poursuit le pasteur Kuehl qui se réjouit des « bons échos » qu’il a reçus à l’annonce de la reprise d’un culte protestant dominical régulier qui devrait attirer également, selon lui, une douzaine de familles évangéliques africaines restées sans lieu de culte depuis l’incendie, en juin 2011, de l’ancien lieu de culte de l’association Église évangélique Jésus-Christ le rédempteur, rue du Champ-des-Cosaques, non loin du centre-ville de Noyon.

Visitez : www.gillesgeorgel.com/

Aucun commentaire: