INSCRIVEZ-VOUS !

samedi 30 décembre 2006

AUDIT PERSONNEL


AUDIT PERSONNEL

Il arrive couramment qu’un entrepreneur, voulant connaître l’état exact de la situation de son entreprise, effectue un audit. Il fait appel alors à un auditeur. Celui-ci, muni d’un document de référence, va recueillir des informations objectives pour déterminer dans quelle mesure il y a écart entre la vie de l’entreprise et les normes auxquelles elle devrait se soumettre. Méthode d’évaluation rigoureuse, l’audit détecte les anomalies de comportement de l’entreprise. Il peut être fait à titre préventif (pour évaluer une situation à un moment donné) ou à titre curatif (pour remédier à une situation qui se détériore).

Pris dans le tourbillon de la vie, nous avons tous du mal à nous arrêter pour examiner ce que devient la nôtre. Sans que nous nous en rendions compte, nombre de mauvaises habitudes s’installent, s’ancrent en nous, se traduisent en actes et façonnent notre comportement. Nous réalisons bien que quelque chose a changé. Mais, le nez collé au pare-brise de la routine, nous n’avons pas le recul nécessaire à l’examen de soi. Pourtant, au fil du temps qui passe, c’est un fait certain : nous changeons. Même si nous ne nous l’avouons pas, nos proches ne manquent pas de nous le faire remarquer.

De plus, deux obstacles de taille se dressent contre cet appel adressé à notre conscience de faire le bilan. Nous remarquons bien que notre vie, dans sa relation avec celles des autres, se détériore. Mais, premier obstacle, nous n’avons pas envie de changer. Nous nous faisons alors le propre auditeur de notre existence. Nous comparant aux autres, nous finissons par trouver toutes les excuses possibles à nos écarts de comportement et nous sortons de l’examen renforcé dans notre sentiment de justice. Ou, second obstacle, faisant preuve de plus d’honnêteté, nous jugeons bien que notre vie a besoin d’une réforme. Mais nous ne nous sentons pas la force de l’entreprendre. Nous savons bien que les bonnes résolutions ne durent souvent pas plus que l’instant qui passe, que notre vie est trop engluée dans certaines ornières pour espérer quoi que ce soit.

La fin d’une année est propice au bilan. Marquant un temps d’arrêt, tournant une page définitive du calendrier de notre vie, l’occasion s’offre à nous d’entreprendre un audit personnel de notre vécu. A tous ceux qui y sont prêts, la Bible a deux bonnes nouvelles à leur dire. La première est qu’elle vous propose, pour se faire, de vous regarder dans le miroir qui ne triche pas : celui de la Parole de Dieu. Même si elle peut paraître effrayante, cette étape est nécessaire. Tout malade sait que le processus de guérison de sa maladie passe d’abord par la pose d’un diagnostic exact. Refuser d’entendre la vérité dans ce domaine équivaut à refuser de guérir ou de se faire guérir. De toutes façons, que vous le vouliez ou non, Dieu sait tout de vous et bien plus encore que vous ne l’imaginez. Il ne sert à rien, nous l’avons vu, d’être le propre auditeur de votre vie. Il vous faut un auditeur indépendant, neutre, juste, objectif, capable comme le fil à plomb pour le mur que le maçon construit, de vous dire dans quelle mesure votre vie est droite ou tordue. La seconde bonne nouvelle est que Dieu, l’Auditeur impartial, ne se contente pas d’établir un diagnostic. S’Il nous appelle à changer radicalement de mentalité, Il nous dit aussi qu’Il ne compte pas sur notre propre force pour entreprendre cette mutation. Il nous invite à nous en remettre à Lui. Il nous assure que, comme la mort de Jésus-Christ nous garantit l’effacement de nos fautes, Sa résurrection a la puissance de nous communiquer la vie et les forces nouvelles qui nous manquent pour triompher de nous-mêmes. L’audit l’affirme. Pour être viable, la petite entreprise qu’est notre vie a besoin d’un nouveau gérant. Sûr qu’elle ne peut pas mieux se porter qu’entre les mains avisées du Grand Auditeur !

Un dernier mot ! Peut-être êtes-vous de ceux qui, un jour, ont fait l’expérience d’un nouveau départ avec Jésus-Christ. Puis, le temps passant, vous avez laissé les anciennes habitudes vous dominer à nouveau. Aujourd’hui, écrasé par la culpabilité, vous n’osez plus revenir. Vous pensez qu’il vous est impossible, en l’état, de vous adresser à Lui pour relever la tête et repartir. Vous avez tort ! A chaque instant et jusqu’au dernier moment, Dieu veut être pour vous ce Père qui vous accueille dans votre indignité. Tous les jours, plusieurs fois par jour, je reviens à Lui dans ce sentiment. Il ne m’a jamais fermé la porte, mais m’a toujours assuré de Sa grâce et de Son pardon. Bien sûr, Il veut travailler en profondeur pour que les changements opérés dans ma vie le soient de façon durable. Mais Dieu n’est ni du genre à se décourager facilement, encore moins de celui qui abandonne en cours de route un travail commencé. Sa volonté de triompher de nous, des orientations mauvaises de notre nature, dépasse de loin la nôtre ! C’est là notre espoir ! C’est là notre salut ! A bon entendeur, bon départ pour 2007 !


Que sert-il à un homme de gagner le monde entier s'il perd son âme : Jésus

dimanche 24 décembre 2006

Noël : fête de la lumière


NOËL, FETE DE LA LUMIERE

Même si la vraie signification de Noël se perd, une chose demeure dans l’esprit collectif : Noël est la fête de la lumière. Guirlandes, bougies, vitrines décorées et illuminées en témoignent largement. Noël n’est pas la fête de la lumière pour rien. Elle correspond sur le plan du calendrier aux premiers jour du solstice d’hiver. C’est le moment dans l’hémisphère Nord où le jour commence à s’allonger. Petit à petit, la nuit cède le pas au jour et les ténèbres à la lumière. Cependant Noël n’est pas la fête de la lumière que pour des raisons d’ordre saisonnier. L’événement principal que l’on célèbre à Noël est en rapport direct avec un récit rapporté par la Bible. Celui de la venue dans ce monde de Jésus-Christ. Ce soir-là, 5 lumières particulières brillèrent dans la nuit de Noël.

LES 5 LUMIERES DE LA NUIT DE NOËL

1ère lumière : celle d’une étoile dans la nuit (1)

Une étoile a une double utilité. Elle sert à éclairer notre terre la nuit. Elle est aussi un signe, dit la Bible, qui marque les époques, les jours et les années (2). Une étoile nouvelle ne passe pas inaperçue. Présage d’un événement inhabituel, elle interpella des astrologues orientaux. Tacite, Suétone et Josèphe affirment qu’à l’époque une grande attente se manifestait dans la région où ils vivaient pour un grand roi qui devait apparaître en Israël. Les mages voulurent en avoir le cœur net. Ils se mirent en route suivant l’étoile qui, miraculeusement, leur indiquait le chemin (3) Leurs pas les conduisirent à Jérusalem, puis jusqu’à une étable sordide de Bethléem

L’étoile est-elle la lumière principale de la nuit de Noël ? Elle est un signe ! Une lumière, certes ! Mais froide, distante, insuffisante pour chasser toutes les ténèbres. Elle montre un chemin. Mais elle est temporaire, fugitive. Elle brille jusqu’à l’arrivée du soleil qui l’éclipse complètement. Ce soleil, les mages l’ont rencontré. La suite du récit nous le fera découvrir.

2ème lumière : celle d’un feu dans la nuit

C’est le feu du foyer qu’entretenaient les bergers, gardant leurs troupeaux, sur les hauteurs de la ville (4). Une lumière beaucoup plus proche, plus chaleureuse que la première. Une lumière qui rassemble, réunit, invite au partage, à l’amitié. N’est-ce pas justement cela le temps de Noël ? Un moment où l’on se retrouve le soir en famille, entre amis pour passer un bon moment ensemble !

Pourtant, chose étrange, les bergers vont abandonner le feu. Quelque chose de plus fort que la camaraderie va les pousser à se rendre au même endroit que les mages. Certes, le feu de l’amitié est une bonne chose. Mais, s’il n’est pas constamment entretenu, on sait ce qu’il en advient. Il dépérit puis il meurt. Et s’il existait une autre chaleur, plus intense, plus durable ? Les bergers l’ont rencontré ce soir-là. La suite du récit nous la fera aussi connaître !

3ème lumière : celle de l’éclat de l’or apporté par les mages (5)

Cadeau somptueux offert à un bambin ! C’est une belle lumière désirée et convoitée par beaucoup le soir de Noël ! Mais elle a un inconvénient de taille : son prix ! Combien faut-il mettre, dépenser le soir de Noël, pour être à la hauteur, ne pas décevoir ! Quel éclat à mon cadeau à côté de celui reçu par mon frère, mon voisin ou mon copain !

Non ! Si la fête de Noël est uniquement celle des cadeaux, elle n’en vaut pas la peine. Il se trouve même qu’elle est la fête la plus injuste et la plus cruelle. Interrogeons les SDF ! Demandons leur ce qu’ils pensent de l’or, l’argent et tout le luxe étalé dans nos vitrines. Tous nous dirons la même chose : « Si Noël, c’est cela, c’est la fête la plus triste qui soit ! » A quand la fête gratuite et pour tous ? La suite du récit nous le dira.

4ème lumière : celle de l’éclat des anges rencontrant les bergers (6)

Aimez-vous les chorales ? La nuit de Noël, un chœur extraordinaire se fit entendre la nuit. Des anges, créatures célestes, se réunirent ensemble pour chanter aux terriens un hymne, porteur d’une magnifique nouvelle. Leur joie rayonnante, leur éclat étaient si merveilleux que ce chant ne fut jamais oublié par ceux qui l’entendirent. Repris encore aujourd’hui, il est chanté dans de nombreuses églises le soir de Noël.

Mais ce chant, d’où vient-il ? Qui peut l’interpréter ? Les habitants du ciel, dit la Bible ! Les paroles des chants qu’on entend habituellement sur terre sont en comparaison si terne… Mais se peut-il que la joie du ciel puisse être communiqué aux habitants de la terre ? Si oui comment ? La suite du récit nous l’apprendra !

5ème lumière : la vraie lumière de Noël :

Elle n’a ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards (7). Pourtant, dit la Bible, c’est sur elle que l’étoile conduisant les mages s’arrêtera. Sa mission remplie, elle disparaîtra. C’est vers elle que les bergers, quittant le brasier qui les réchauffait, se rendront. Ils ne le regretteront pas. C’est pour elle que le brillant de l’or scintillera ! Rien n’est trop précieux pour les mages l’admirant ! C’est au sujet d’elle enfin que les anges composeront leur hymne ! Il n’y a dans le ciel aucune autre source de joie !

Cette lumière porte un nom : Jésus. Elle n’est pas comme l’étoile, froide, distante, fugitive. C’est pour qui l’accueille un soleil qui réchauffe le cœur. Pas comme un feu de joie passager : une source de chaleur bienfaisante et de bonheur permanent. On ne doit pas, comme les mages, venir avec de l’or pour l’acquérir. Elle est gratuite, accessible, à la portée de tous. Le cadeau de la bonté et de la générosité de Dieu pour vous comme pour moi. Il suffit d’ouvrir son cœur pour la recevoir. Elle n’est pas réservée à une élite, comme les anges seulement. Elle est offerte à tous, aux plus bas tombés comme au meilleur, ou qui pense l’être. Avec Lui, Jésus, ce n’est pas la terre qui va vers le ciel. C’est le ciel qui s’offre à la terre. Ne voulez-vous pas, ce jour de Noël, Le recevoir ?

(1) Matthieu 2,2
(2) Genèse 1,14
(3) Matthieu 2,9
(4) Luc 2,8
(5) Matthieu 2,11
(6) Luc 2,9
(7) Esaïe 53,2

Que sert-il à un homme de gagner le monde entier s'il perd son âme : Jésus

lundi 18 décembre 2006

Suivez la bonne étoile !


ERRORSCOPE

Ce n’est pas dans les étoiles
Que tu trouveras ta voie
Ta voie n’est pas tracée dans la voie lactée
Ce n’est pas dans les étoiles
Que tu trouveras ta voie
Ce n’est pas là que tu la trouveras.

Que dis-tu quand le VERSEAU
Vient te verser de son eau,
Et quand les frères GEMEAUX
Te tapotent dans le dos ?
Prends le TAUREAU par les cornes !
Ose dire au CAPRICORNE
A la VIERGE, au SAGITTAIRE :
Il est sage de vous taire.

N’attends pas de ton POISSON
La réponse à tes questions.
Ne mets pas ta confiance
Dans une fausse BALANCE.
Méfie-toi quand le SCORPION
Fait son nid dans ta maison
Lui, et son ami CANCER ?
Ils ont tout vraiment pour plaire.

Quand tu suis ton horoscope
C’est ton destin que tu dopes
Ne lis pas ces prédictions
Quand tu sais que c’est bidon !
N’oublie pas que le LION
Aime les esprits moutons !
Ne te fie pas au BELIER
Suis plutôt… le Bon Berger !

© Francis Schneider


Il n’y a pas de place pour le doute ou l’interrogation. La Bible classe nettement et sans nuance l’astrologie parmi les sciences occultes, sciences toutes honnies par Dieu. « Qu’on ne trouve chez toi, dit Dieu à Moïse à l’intention d’Israël, personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu (allusion à des rites païens dans lesquels se pratiquaient les sacrifices humains), personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel. »[1]

Une seule fois cependant, Dieu s’est servi d’une étoile pour amener des chercheurs de lumière et de vérité vers Celui qui les incarnait par excellence. Dans son livre « La vie de Jésus-Christ », James Stalker nous donne une explication de ce fait étrange. « Membres de classes érudites, les mages d’Orient étaient dépositaires de la science, de la philosophie, des mystères religieux et de la pratique médicale des pays de l’autre côté de l’Euphrate. Tacite, Suétone et Josèphe nous disent que dans les régions d’où ils venaient, se manifestait alors une grande attente pour un grand roi qui devait apparaître en Juda. Nous savons aussi par les calculs de l’astronome Képler qu’à cette même époque on pouvait voir dans les cieux une brillante étoile temporaire. Or les mages qui étudiaient avec ferveur l’astrologie, croyaient que tout phénomène peu ordinaire dans les cieux était le signe de quelque évènement remarquable sur la terre ; il est aussi bien possible qu’en reliant l’apparition de cette étoile qu’ils ne peuvent manquer d’avoir examinée soigneusement, à l’attente dont parlent les historiens anciens, ils aient été conduits vers l’ouest pour voir si celle-ci était réalisée. Mais ils peuvent aussi avoir été éveillés par un besoin plus profond auquel Dieu lui-même répondit. Si leurs recherches commencèrent par la curiosité scientifique et la spéculation, Dieu les conduisit jusqu’à la vérité parfaite… Leur visite était une prophétie, celle du monde païen qui accueillerait la doctrine du salut et apporterait ses richesses, ses talents, sa science et sa philosophie, pour les déposer aux pieds de Son Sauveur. »[2]

Vous aussi, comme les mages, ne vous trompez pas. Suivre les astres risque de vous conduire au désastre. Suivez plutôt la bonne étoile, celle fugitive et temporaire, qui pâlit puis s’efface lorsque, comme le soleil, parait la vraie lumière. Oui, dit Jésus, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.[3] L’avez-vous ?



[1] Deutéronome, chapitre 18, versets 10 à 12
[2] La vie de Jésus-Christ : James Stalker Editions CLC 1974 pages 15 et 16
[3] Evangile selon jean, chapitre 8 verset 12



Que sert-il à un homme de gagner le monde entier s'il perd son âme : Jésus

lundi 11 décembre 2006

Un nouveau programme !


Un client (C) téléphone un jour à un magasin d’informatique pour obtenir de l’aide.

L’employé (E) répond : Oui ! Bonjour ! Que puis-je faire pour vous ?


C : J’ai trouvé un logiciel appelé AMOUR, mais je ne sais pas comment il fonctionne. Pouvez-vous m’aider ?

E : Bien sûr ! Mais je ne le ferai pas à votre place. Je vais le faire avec vous. Il suffit que vous suiviez mes instructions[1] et cela ira. D’accord ?

C : Allons-y ! Mais je vous préviens : je ne m’y connais pas beaucoup en informatique. Bon, je suis prêt. Par où faut-il commencer ?

E : Le premier pas consiste à ouvrir l’icône CŒUR. L’avez-vous trouvé ?

C : Oui, voilà ! Oh ! Mais il y a plein de programmes qui tournent là dedans. Est-ce qu’on peut installer AMOUR pendant qu’ils continuent ?

E : Quels noms ont ces programmes ?

C : Un petit instant, je regarde :
BLESSURES DU PASSE.EXE
COLERE.EXE.
RESSENTIMENT.EXE.
EGOISME. EXE tournent en ce moment.
Je vois qu’il y en a aussi beaucoup d’autres en sommeil[2]

E : OK !
AMOUR effacera automatiquement BLESSURES DU PASSE.EXE. de votre système d’exploitation actuel. Il se peut qu’il reste présent dans votre disque dur, mais il n’affectera plus d’autres programmes.
Quant aux autres programmes, vous devez les désactiver, car ils empêchent l’installation correcte d’AMOUR. Voulez-vous les arrêter maintenant ? Sans votre accord, rien ne peut se faire !
[3]

C : Je suis habitué à ces programmes. Je ne sais pas comment les arrêter. Pouvez-vous me le dire ?

E : Avec plaisir ! Allez au menu DEMARRER et activez PARDON.EXE[4]. C’est un programme qui a le pouvoir d’effacer[5] tout ce qui est contraire à AMOUR. Vous en avez besoin pour qu’AMOUR s’installe. Allez-y !

C : OK !. Ca y est ! AMOUR a commencé à s’installer automatiquement ! Est-ce normal ?

E : Oui ! Vous aurez bientôt un message disant qu’AMOUR sera actif aussi longtemps que votre icône CŒUR restera éclairé. Avez-vous ce message ?

C : Oui ! Je l’ai ! Est-ce que l’installation est finie ?

E : Oui ! Ce que vous avez est le programme de base. Mais AMOUR ne donne pas son plein rendement en fonctionnant seul. Vous devez maintenant vous connecter à d’autres CŒURS pour recevoir DES MISES A JOUR. Il faut vous mettre en réseau avec d’autres qui fonctionnent sur ce programme.

C : Ca y est ! Je suis en réseau avec deux autres personnes ! Ouaaaouh ! Elles ont déjà beaucoup travaillé avec AMOUR[6] ! Qu’est ce que je reçois ! Un magnifique papier peint SOURIRE.COM Ca change du truc tout gris qui était toujours là quand j’ouvrais mon ordi[7] ! Il y a aussi un message de BIENVENUE.COM, un autre d’APPRECIATION.COM une invitation à recevoir gratuitement le programme AMITIE.COM. Il y a plein de nouveaux fichiers qui s’activent… C’est super le programme AMOUR. ET dire que je l’ai reçu gratuitement…

E : Une dernière chose ! Il se peut qu’avec le temps, AMOUR se bloque. Vous recevrez alors un message de ce type : PROGRAMME NON ACTIF EN COMPOSANTS INTERNES. Cela signifie qu’un autre programme a bloqué l’exécution d’AMOUR. Identifiez ce programme qui fait obstacle et exécutez PARDON.EXE aussi souvent que nécessaire. AMOUR repartira et sera de nouveau actif.

C : Super ! Il n’y a pas besoin d’être un pro pour comprendre. Même un enfant y arriverait !

E : Satisfait ?

C : Et comment ! Merci pour votre aide !

E : Pas de quoi ! Je suis là pour ça !

[1] Jésus dit : Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et accablés, vous qui êtes déprimés, parce que vous ployez sous un fardeau trop lourd, et je vous donnerai du repos. Acceptez de vous laissez diriger par moi et mettez-vous à mon école, car, de tout mon cœur, je suis doux et humble : Matthieu 11,28-29

[2] Jésus dit : C’est du cœur des hommes que viennent les mauvaises pensées : l’envie de donner libre cours aux instincts sexuels, de voler, de tuer, de commettre des adultères, de dépouiller les autres, de les tromper, de se laisser aller sans pudeur à des actes immoraux, de s’approprier les biens d’autrui, de dire du mal d’eux et de se croire meilleur que tous ; bref, de céder à toutes les folies que conçoit un cœur déréglé : Marc 7,21-22

[3] Jésus dit : Si vous ne vous repentez pas et si vous ne changez pas de conduite, vous périrez tous.. ; Luc 13,5
[4] Jésus dit : Celui qui pense avoir peu de choses à se faire pardonner ne manifeste que peu d’amour : Luc 7,47

[5] La Bible dit : Si nous reconnaissons que nous avons péché et que nous avouons nos fautes, nous pouvons nous fier à Dieu : il agira selon ce qu’il a promis et ce qui est juste : il nous pardonnera nos péché et nous purifiera de tout ce qui n’est pas juste : 1ère épître de Jean chapitre 1 verset 9

[6] Jésus dit : La marque par laquelle tous les hommes pourront reconnaître si vous êtes mes vrais disciples, c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres : Evangile selon Jean, chapitre 13 verset 35

[7] Si quelqu’un entre en communion vivante avec Christ, il devient un homme nouveau, il est recréé. L’ancien état est dépassé, ce qu’il était autrefois a disparu, la nouvelle création a déjà commencé. Voici : tout est devenu nouveau : 2ème épître de Paul aux Corinthiens, chapitre 5 verset 17


Que sert-il à un homme de gagner le monde entier s'il perd son âme : Jésus

mardi 5 décembre 2006

Village de Noël de Saint-Quentin




Faites-vous plaisir tout en faisant du bien aux autres !


Venez nombreux nous retrouver sur le village de Noël de Saint-Quentin dans le chalet du Commerce Equitable du samedi 9 au dimanche 24 Décembre inclus !


Avec ses 47 chalets, ses 700 sapins, ses deux patinoires en véritable glace, sa piste de ski de fond, sa piste de luge, son marché de Noël et les nombreuses animations qui ponctuent les 4 semaines que dure le Village, cette manifestation remporte un vif succès chez les petits comme chez les grands.
Joyeux Noël dès à présent à tous !