INSCRIVEZ-VOUS !

samedi 5 avril 2008

Avis de tempête (suite)


LA TEMPETE…

Le pressentiment de Paul ne tarda pas à se vérifier dans les faits. A peine le large gagné, un vent de tempête puissant se leva entraînant rapidement le bateau à la dérive. Le savoir-faire, toute l’expérience des marins s’avéreront vains, inutiles. Les forces supérieures de la nature rendent tout effort de contrôle de la situation impossible. Plus de gouvernant pour tenir d’une main ferme la barre du gouvernail.

Economique…

Beaucoup de spécialistes le pressentent. Le monde entre dans une période de fortes turbulences. Economiques tout d’abord avec un pouvoir d’achat qui ne cesse de diminuer. Parlant des fléaux qui déferleront successivement sur la terre dans la période finale de l’histoire, Jean, un disciple de Jésus, partage dans le livre de l’Apocalypse l’une des nombreuses visions qu’il eut :

Quand il ouvrit le troisième sceau, j’entendis la voix du troisième être vivant dire : Viens ! Alors je vis un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance à la main. Et j’entendis une voix au milieu des quatre êtres vivants ; elle disait : Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d’orge pour un denier. Quant à l’huile et au vin, ne leur fais pas de mal.

Jean nous parle ici d’un fléau qui touche au commerce mondial (ce que la balance symbolise). Ce fléau se manifestera par une augmentation affolante des prix des denrées de base (blé, orge), tandis que les produits de luxe (huile, vin) ne seront pas atteints. De nombreux consommateurs s’étonnent à juste raison du décalage existant entre leur pouvoir d’achat et les statistiques officielles de l’INSEE sur le sujet. L’écart tient au fait que l’Institut donne un chiffre qui englobe les prix de tous les produits mis en vente sur le marché. Mais, si nous achetons pain, lait, pâtes, et fruits pour nous nourrir tous les jours, nous savons tous que c’est rarement que nous nous équipons en matériel High Tech dernier cri. Le constat de la montée des prix de consommation courante face aux produits de luxe en devient presque choquant. Un exemple : l’ordinateur sur lequel j’écris ce texte m’a coûté, il y a deux semaines, deux pleins d’essence…

Menaces mondiales…

La tempête économique n’est qu’une partie des turbulences qui vont secouer le monde dans les temps à venir. Jean fait suivre le 3ème cavalier d’un 4ème porteur de mort et de destruction pour un quart des habitants de la terre. Jésus parle d’un temps d’angoisse des nations tel qu’elles ne sauront plus que faire au bruit de la mer et des flots, les humains rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre habitée[1].

Il n’est pas dans l’intérêt d’un homme politique d’avouer qu’il est dépassé par la situation, que le bateau qu’il mène devient incontrôlable ou que la situation de l’humanité ressemble à celle du rafiot dans lequel se trouve Paul, livré à des forces destructrices ingérables. Mais des signes manifestes d’impuissance apparaissent de plus en plus. Les caisses sont vides… Le spectre d’une inflation mondiale se lève… La Bourse ne tient plus en place...De nouvelles menaces apparaissent : Chine, Russie, Islamisme… Et Dieu dans tout cela ?

SIMILITUDE PROPHETIQUE

Sept siècles avant Jésus vivait le prophète Esaïe. C'était alors le temps du roi Ozias, un temps de prospérité. Esaïe sentait cependant que derrière le calme apparent une tempête se levait. Il voyait la société qui l'entourait plongée dans l'orgueil, la vanité, l'idolâtrie et l'occultisme. Aussi, annonça-t-il par avance le jugement qui allait frapper la nation :

Le Seigneur, l'Éternel des armées, va ôter de Jérusalem et de Juda tout appui et toute ressource, toute ressource de pain et toute ressource d'eau,
Le héros et l'homme de guerre, le juge et le prophète, le devin et l'ancien,
Le chef de cinquante et le magistrat, le conseiller, l'artisan distingué et l'habile enchanteur.
Je leur donnerai des jeunes gens pour chefs, et des enfants domineront sur eux.
Il y aura réciprocité d'oppression parmi le peuple; l'un opprimera l'autre, chacun son prochain; le jeune homme attaquera le vieillard, et l'homme de rien celui qui est honoré.
On ira jusqu'à saisir son frère dans la maison paternelle: Tu as un habit, sois notre chef! Prends ces ruines sous ta main! -
Ce jour-là même il répondra: Je ne saurais être un médecin, Et dans ma maison il n'y a ni pain ni vêtement; Ne m'établissez pas chef du peuple!
[3]

Si l’objectif du Seigneur par le jugement est de sanctionner les attitudes des hommes à Son égard (orgueil, idolâtrie), le chemin pour y parvenir passe souvent par les aspects concrets de leur vie. Dieu sait en effet que tant que nous ne sommes pas touchés au point sensible de nos vies, les paroles, les avertissements, les menaces qu’Il nous fait n’ont ou n’auront que très peu d’impact. Derrière l’arrogance de notre façade ou de celle des systèmes que les hommes se sont construits, Dieu sait où se trouvent les points de vulnérabilité par lesquels Il peut les atteindre et, quelque part, leur faire mal.


C’est pourquoi, en annonçant ce qui va se produire pour Jérusalem et Juda, Esaïe identifie les objets qui, concrètement, vont être les premières cibles que les traits du jugement de Dieu vont atteindre. L’Eternel, dit Esaïe, va ôter de Juda les ressources de pain et d’eau, puis renverser tous les hommes qui occupent au sein de la nation les postes d’autorité et de référence. Il va en quelque sorte agir sur le système, le mettre sens dessus dessous pour qu’il s’effondre. Ce bouleversement sera tel que, même en le cherchant, on ne trouvera plus personne qui se porte volontaire pour mener le peuple. La vulgarité triomphant, la nation sera devenue ingouvernable.

Ce que Juda et Jérusalem vivent ici n’est-il pas le chemin, la voie dans laquelle bientôt le monde va se trouver ? Nous le voyons ici décrit : lorsque le chaos s’installe dans une nation, le peuple est prêt à placer n’importe qui à sa tête pour le gouverner et lui apporter un semblant de sécurité. C’est le chaos économique et politique qui va placer la Bête, l’Antichrist à la tête du monde ! Malheur à lui en ce jour !

LE SILENCE DE DIEU


11 versets dans le récit du livre des Actes séparent le premier moment où Paul prend la parole du second. 11 versets de silence. Il nous rappelle le fait que lorsque Dieu parle, et qu’Il n’est pas écouté, Il n’insiste pas. Il n’en a d’ailleurs pas besoin car les faits suffiront à démontrer par la suite qu’Il avait raison. Ce que Dieu dit est toujours en accord avec la Réalité. La parole de Dieu est la Réalité dite d’avance, pour que nous la prenions en compte et que nous ajustions notre comportement à ce qu’elle annonce. Mais que nous le fassions ou pas, la Réalité s’accomplira. En feront les frais ceux qui n’auront pas voulu l’écouter. Vous auriez dû m’obéir… sera la première parole de Paul, après que la tempête lui ait donné raison. C’est ce que nous devrions aussi toujours faire.

Depuis des siècles, la Parole de Dieu est annoncée. Elle nous avertit et nous annonce très clairement que notre monde court à sa perte et que la tempête du jugement va s’abattre sur le système qui le préside. En vain ou presque ! La Parole de Dieu est bonne pour les gens faibles : elle leur donne au moins quelque chose à quoi s’accrocher. Mais l’homme moderne sait ! Il est allé sur la lune ! Par la science et la technologie, il maîtrise le monde. Dieu, Lui, ne dit rien. Il attend car, dès le début, Il voit où la chose va mener. La Parole avertit, mais, si elle n’est pas écoutée, elle n’est pas pour autant caduque ou sans force. Le temps vient où les faits vont donner raison à la Parole qui, tout à coup, va se révéler être d’une étonnante actualité et autorité…

Avec une promesse pour celui qui, dès l’origine l’a retenu : parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier pour éprouver tous les habitants de la terre.[2]




[1] Luc 21,25-26
[2] Apocalypse, chapitre 3, verset 8

[3] Esaïe 3,1 à 7



Que sert-il à un homme de gagner le monde entier s'il perd son âme : Jésus

4 commentaires:

Beni a dit…

Bonjour, je suis heureux de découvrir votre blog.

Voici mon principal
http//croyezendieu.over-blog.com

A Bientôt

Rébecca a dit…

Salut !
Bonne soirée !
QDVB

Rébecca a dit…

Bonne fin de semaine !!!
@ bientot

Anonyme a dit…

Salut Monsieur Georgel
Je voulais juste vous demander si vous avez vu les news les derniers semaines. Les prix de nurriture augmentent enormement partout. Il y a eu des emeutes à cause de cela en Cameroun, Egypte et dans la Republique Dominiquaine. Aussi L'union european a constaté le problème mondiale et réfléchis comment gérer.
Bon je te laisse. Bon courage ;-)
Monsieur Maier