INSCRIVEZ-VOUS !

vendredi 25 avril 2008

Parabole

Faible commencement

Sur une côte dangereuse où les naufrages sont fréquents, il y avait un petit poste de sauvetage rudimentaire. La construction n’était qu’une hutte, et il n’y avait qu’un seul canot, mais les quelques sauveteurs dévoués y surveillaient constamment la mer et partaient inlassablement sur les flots à la recherche des naufragés. Bien des vies furent sauvés par ce merveilleux petit poste.

Extension

Certains de ceux qui avaient été sauvés voulurent s’associer au poste pour en soutenir le travail en lui consacrant leur temps, leur argent et leurs efforts. On acheta de nouveaux canots et on forma de nouveaux équipages. Le petit poste de sauvetage se développa.

Amélioration

Certains sauveteurs attachés au poste se désolaient que le bâtiment fût si rudimentaire, et si pauvrement équipé. Ils estimaient qu’un endroit plus confortable devait servir de premier refuge aux naufragés arrachés à la mer. Ils remplacèrent donc les couchettes de fortune par des lits et garnirent d’un meilleur mobilier le bâtiment agrandi.

Désormais le poste de sauvetage devint un lieu de réunion assidûment fréquenté par les membres, comme une sorte de club. Il y avait moins de membres désireux de prendre la mer pour des missions de sauvetage, et ils louèrent les services d’autres équipages de sauveteurs pour faire ce travail.

Tenue correcte exigée

Vers cette époque, un grand navire fit naufrage au large de la côte, et les sauveteurs loués ramenèrent à terre des canots chargés de gens frigorifiés, trempés, à demi noyés. Ils étaient sales et malades. Le beau club tout neuf était en plein chaos. Aussi le comité de gestion immobilière fit-il construire des bains-douches à l’extérieur du club, où les naufragés pouvaient se nettoyer avant d’entrer.

Division

Au cours de la réunion suivante, une scission se produisit entre les membres du club. La plupart voulaient mettre fin aux activités de sauvetage du club, qu’ils jugeaient désagréables et gênantes pour la vie sociale normale du club.

Quelques membres insistèrent pour que le sauvetage fût maintenu comme étant leur but primordial. Ils firent observer que leur établissement était toujours appelé un poste de sauvetage. Mais ils n’étaient qu’une minorité et on leur dit que, s’ils tenaient à sauver toutes les victimes des naufrages, ils n’avaient qu’à créer leur propre poste de sauvetage plus loin sur la côte. C’est ce qu’ils firent.

Histoire sans fin

Au fil des ans, ce nouveau poste subit les mêmes changements que le premier. Il se transforma en club, et un troisième poste de sauvetage fut fondé. L’histoire continua à se répéter, et, si vous visitez aujourd’hui cette côte, vous y trouverez une série de clubs très chics le long du rivage. Les naufrages sont fréquents dans ses eaux, mais la plupart des naufragés se noient...

Explication

Lisez l’histoire de l’Eglise (voir libellé Eglise) à la lumière de l’histoire du poste de sauvetage et vous comprendrez l’une des raisons de son fractionnement historique !





Que sert-il à un homme de gagner le monde entier s'il perd son âme : Jésus

1 commentaire:

Rébecca a dit…

Bonsoir, bonne fin de semaine !
Fraternellement