INSCRIVEZ-VOUS !

samedi 26 janvier 2013

Danger : Puissance d'égarement en vue !



Egaré !

Y-a-t-il sentiment plus angoissant dans la vie que celui d’avoir l’impression d’être égaré ? Imaginez ! Vous êtes partis seul le matin en montagne pour une randonnée. Il faisait beau, le soleil brillait et vous pouviez contempler de loin les sommets enneigés. Le panorama qui s’ouvrait à vos yeux ne servait pas qu’à votre plaisir. Il vous offrait de nombreux points de repères pour savoir où vous étiez. Puis, soudain, le ciel s’est couvert. Une brume épaisse a envahi la montagne. Vous fiant à ce que vous pensez juste, vous poursuivez la route… jusqu’au moment où vous réalisez que vous être perdus, égarés dans l’immensité. Toutes sortes de questions se présentent en rafales dans votre esprit. Que faut-il faire ? Est-il préférable de s’arrêter ou de poursuivre ? Ne vaut-il pas mieux attendre les secours ? Vous faites tout pour garder le contrôle de vos émotions… et de votre imagination ! Mais, vous le savez, vous êtes égarés !

Egarement !

A la vue de certains reportages sur la seconde guerre mondiale, je me suis souvent posé la même question. Comment fut possible qu’une nation instruite, civilisée, éduquée, telle l’Allemagne, s’égare au point de suivre, presque comme un seul homme, un dictateur fou comme Hitler ? Humainement, aucune explication n’est suffisante. Il se peut que certains groupuscules manipulés perdent la raison, le sens des réalités. Mais qu’un peuple entier se mette à suivre dans une même ferveur un homme porteur de projets si contraires au bien de l’humanité, en pensant servir une cause juste, cela dépasse l’entendement !

Il y a une nette différence entre être égaré et être victime d’égarement. Quoi que perdu, l’égaré a toute sa raison. Il sait où il est et sait où il devrait être. Tout en constatant sa situation, il n’a qu’un but : se sortir de là pour retrouver sa voie, celle que la lumière lui faisait voir. Qui est victime d’égarement ne sait pas qu’il est en danger. Au contraire ! Sûr des lumières qui sont en lui, il avance sans voir qu’en fait il est aveugle ! Il lui faut un miracle pour se réveiller, se ressaisir et renier ce qu’il a cru juste : une sorte de révélation.

L’égarement : cause première

Livre spirituel, la Bible associe toujours le phénomène de l’égarement à une cause spirituelle. Dans sa description de la condition humaine, l’apôtre Paul fait remonter l’égarement de l’humanité à une seule chose : son refus de rendre à Dieu, le Créateur l’honneur qui Lui est dû :

« Tout en connaissant Dieu, les hommes ne lui ont pas donné la gloire qu’il méritait en tant que Dieu et ne lui ont pas montré de reconnaissance; au contraire, ils se sont égarés dans leurs raisonnements et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. [i] . »

 L’apôtre relève ici une précision d’importance. L’aveuglement de l’homme se situe toujours au niveau de sa pensée et de son raisonnement. L’homme égaré pense mal, faux. Il ne considère pas les choses à partir du bon angle. Il pense être dans le vrai alors qu’il est dans l’erreur. Il construit autour de sa pensée toutes sortes de raisonnement qui sont autant de hauteurs qui lui cachent la vue du réel. Selon le dictionnaire aussi, l’égarement est un dérèglement de l’esprit. La conséquence en est qu’au lieu de voir la lumière, le cœur de l’homme égaré s’enfonce de plus en plus dans l’obscurité, les ténèbres.

La Bible est explicite ! Le fait d’être égarés n’est pas le lot de quelques-uns. C’est la condition de tous ! « Tous sont égarés, tous sont pervertis, dit le même apôtre[ii] » Si tel est le cas, l’apôtre laisse entendre qu’il y a des degrés dans cet état de fait. Comme nous l’avons vu, il y a des égarés lucides, et des égarés aveugles. Pour les premiers, il y a de l’espoir. Les égarés lucides sont des chercheurs de lumière, de sens, de vérité, de vie. Les plus grandes promesses leurs sont faites dans la Bible : s’ils cherchent et persévèrent, ils trouveront ! La condition des seconds est beaucoup plus dangereuse. Les égarés aveugles croient voir. Mais ils sont menés par le bout du nez vers la catastrophe. Pire ! Persuadés d’être dans le vrai, ils essaient d’entraîner le maximum d’autres avec eux dans leurs voies ! Ils se vantent d'être sages, mais en réalité, ils sont fous !

Puissance d’égarement

L’apôtre Paul n’emploie que deux fois le mot égarement dans ses lettres. La juxtaposition des deux passages, dans l’époque dans laquelle nous vivons, ne peut que faire réfléchir.
Parlant de l’état d’égarement collectif de l’humanité, Paul dit ceci : 

1er passage :

«Voilà pourquoi Dieu les a abandonnés à des passions avilissantes : leurs femmes ont renoncé aux relations sexuelles naturelles pour se livrer à des pratiques contre nature. Les hommes, de même, délaissant les rapports naturels avec le sexe féminin, se sont enflammés de désir les uns pour les autres ; ils ont commis entre hommes des actes honteux et ont reçu en leur personne le salaire que méritaient leurs égarements.[iii] »

L’apôtre Paul considère que l’un des fruits visibles de l’égarement de l’humanité est la justification des relations sexuelles contre nature qu’ont des hommes et des femmes entre eux. L’homosexualité peut exister. Mais quand elle devient une pratique sociétale entrant dans la bienséance, alors nous avons à faire à un phénomène d’égarement massif.

2ème passage :

« L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés. »[iv]

L’apôtre parle ici d’un phénomène qui se produira dans les jours qui précèderont le retour de Jésus-Christ. Parce qu’elle n’aura pas voulu de la lumière de Dieu, qu’elle rejettera l’une après l’autre les valeurs fondamentales qu’Il lui a données en la créant, l’humanité entière tombera sous une puissance d’égarement. Un chef diabolique, que la Bible désigne sous le vocable de l'Antichrist, apparaîtra, muni de toutes les puissances de la séduction pour l’entraîner à sa perte.

L’une après l’autre, les nations autrefois éclairées par les lumières spirituelles de la Bible s’en détournent. Ce qui était nommé bien, bon, vrai dans le passé est discrédité, jugé rétrograde. Un renversement insidieux s’opère, au nom du progrès, de la science ou du sens de l’histoire, dans les consciences. L’heure approche où une puissance d’égarement va obscurcir définitivement la pensée du monde. Ce sera l’heure, non de la lumière, mais de l’aveuglement, non de la raison, mais de l’éblouissement par la fascination. 

Antidote

En prévenant, l’apôtre Paul avertit et donne l’antidote. Une seule chose va préserver et sauver ceux qui le veulent de l’égarement général : l’amour de la vérité. La vérité n’est pas autre chose que ce qui correspond aux faits et au Réel. Or, rien n’est plus réel que l’existence de Dieu. Rien n’est plus vrai que Son amour, révélé par Jésus-Christ, mort pour nos fautes. Rien n’est plus sûr que les valeurs originelles que Dieu a données : la différenciation sexuelle, le mariage comme cadre de la procréation, la famille comme cellule de base de la famille, le travail comme moyen de subsistance et de protection, etc… Qui aime la vérité sera sauvé ! Qui préfère l’inique et l’injuste sera condamné !


[i] Epître de Paul aux Romains, chapitre 1, verset 21
[ii] Epître de Paul aux Romains, chapitre 3, verset 12
[iii] Epître de Paul aux Romains, chapitre 1, versets 2- et 27
[iv] 2ème Epître de Paul aux Thessaloniciens, chapitre 2, versets 9 à 12


Visitez : www.gillesgeorgel.com/

Aucun commentaire: