INSCRIVEZ-VOUS !

lundi 18 mars 2013

Le pape, un usurpateur !

Un nouveau pape

Le mercredi 13 mars, Jorge Mario Bergoglio, archevêque de Buenos-Aires et cardinal, a été désigné pape par ses pairs. Sous le nom de François, il devient le 266ème du nom. Habitués à l'existence de cette lignée qui traverse l'histoire, peu s'interrogent sur sa légitimité. Depuis les débuts du christianisme, pense-t-on, l'apôtre Pierre, choisi par Jésus pour ouvrir les portes du royaume de Dieu au monde, a toujours eu des successeurs. C'est aller un peu vite en besogne. C'est surtout oublier qu'il faut remonter au 4ème siècle après Jésus pour voir se dessiner les contours de la papauté. Avant cette époque, aucun de ceux que l'on appelle les Pères de l'Eglise ne souscrit à l'idée que l'évêque de Rome soit nanti d'une charge ou de privilèges supérieurs aux autres. C'est faire fi du schisme qui eut lieu entre l'Eglise d'Orient et l'Eglise d'Occident en l'an 1054. Jusque là, l'évêque de Rome était considéré comme le patriarche d'Occident. Mais l'affirmation de Léon IX, selon laquelle le patriarche de Rome est la tête de l'Eglise universelle va consommer une rupture déjà bien présente. Croire que la lignée papale remonte aux apôtres, c'est oublier aussi toutes les contradictions internes à l'histoire de la papauté : le temps où plusieurs papes se côtoyaient, y compris une papesse, les scandales liés aux règnes des Borgia, et tant d'autres horreurs, crimes, spoliations, exactions commis sous presque tous les règnes.

Outre l'absence de légitimité historique, la papauté souffre d'une autre carence beaucoup plus grave : le manque de légitimité spirituelle. Le pape se revêt de titres spirituels faramineux : Il se désigne comme le Successeur de Pierre, le Vicaire du Christ, le Patriarche de l'Occident, le Primat d'Italie, le Suprême Pontife, le Pontife Romain, le Souverain de l'Etat du Vatican et le Chef du collège des Evêques. Les titres les plus employés pour définir le rôle du pape restent ceux de Saint Père et de Souverain Pontife. Face à ce florilège de prétentions, il est juste de se poser la question de savoir sur quoi celles-ci reposent. L'examen de trois titres que se donne le pape suffit pour nous éclairer.

Pape

Le mot pape est la traduction littérale de l'italien il Papa, c'est-à-dire le Père. Le pape prétend donc être le Père de l'Eglise, des croyants. Au sujet de l'emprunt de ce titre, Jésus, le Christ, prévoyant les risques de dérives, a été formel en s'adressant à Ses disciples : "N'appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux : Matthieu 23,9." Le titre que se donne le pape est une transgression flagrante de l'ordre de Jésus, le Seigneur dont se réclame pourtant le pape. Il est notoire d'ailleurs que, si grande ait été l'influence d'un Pierre, d'un Jacques ou d'un Paul, aucun apôtre de Jésus n'osera s'arroger un tel titre. Apprenant Ses disciples à prier, la première chose que Jésus leur dira est d'invoquer Dieu de cette façon : Notre Père qui es dans les cieux... : Matthieu 6,9. L'adresse de la résidence du Père des disciples de Christ est ici clairement stipulée : elle est dans les cieux... et non sur la terre. Les vrais adorateurs que Dieu cherchent sont ceux qui l'adorent en esprit et en vérité, non dans un lieu géographique terrestre, précisera Jésus à la samaritaine : Jean 4,21 à 24. Le titre de pape est un affront à la dignité du seul Père qui soit : Dieu !

Souverain Pontife

Le titre de Souverain Pontife ne se trouve évidemment pas dans la Bible. Il est une importation directe de l'Empire romain. A cette époque, le titre était attribué à l'Empereur. Ce n'est que lorsqu'il sera abandonné par eux que la papauté l'usurpera à son profit. Le Pontife est "celui qui fait le pont", celui qui relie des parties séparées par un gouffre. Le Souverain pontife prétend ainsi être celui qui relie les hommes d'en-bas à Dieu qui est en haut. Le pape est le Pontifex maximus, le Pontife suprême, titre que s'arrogea le pape Théodore 1er en 642, après des siècles d'abandon de son usage. Entre temps, le titre est devenu si important qu'il définit pour ainsi dire la fonction première du pape, dont le règne est appelé pontificat.

Une telle prétention est-elle fondée ? Comme le nom de pape, le titre de Souverain Pontife apparaît comme une insulte, non plus au Père, mais à Christ, le Fils. Car Lui seul est désigné dans la Bible comme le Souverain Pontife, le médiateur suprême entre les hommes et Dieu. Ces quelques paroles bibliques suffisent à le prouver : Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi : Jean 14,6 et Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. C’est là le témoignage rendu en son propre temps : 1 Timothée 2,5-6. Pour prétendre être le Souverain Pontife entre Dieu et les hommes, il faut remplir deux conditions. La première est d'avoir une partie commune entre les deux bords séparés. Il faut donc quelqu'un qui soit à la fois Dieu et homme. Il faut ensuite que cette personne soit établie par Dieu et non atteinte par le péché qui sépare les hommes de Dieu. Dans l'histoire, un seul être possède ces qualifications : Jésus-Christ. C'est pourquoi l'apôtre Pierre, que l'Eglise catholique cite comme le premier souverain pontife, n'hésite pas à dire : Il n’y a de salut en aucun autre (que Jésus-Christ) ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés : Actes 4,12.

Vicaire du Christ

Le mot vicaire signifie remplaçant ou suppléant. C'est un mot qui désigne la charge que quelqu'un reçoit pour pallier à l'absence d'un autre et le remplacer dans sa charge. Du point de vue législatif, chaque député a en France un vicaire ou suppléant. Si le député vient à mourir, ou s'il est nommé ministre, c'est lui qui occupe sa charge. Le pape peut-il être le vicaire du Christ ? La question, posée sous l'angle de la signification originale du terme, dévoile, au regard de la Bible, son absurdité.

La première raison pour laquelle le pape ne peut être le vicaire du Christ est... que le Christ est toujours vivant. Le Christ n'a pas terminé sa mission à la croix. Le pape l'a-t-il oublié : Il est ressuscité ! Il est toujours vivant, dit la Bible, pour intercéder en faveur de ceux qui s'approchent de Dieu par Lui : Hébreux 7,25. La seconde raison est que Jésus lui-même a désigné Celui qui serait Son Vicaire, Son suppléant après son départ. Ce n'est pas Pierre, l'apôtre, mais le Saint-Esprit : Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous ; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai : Jean 16,7Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous. Mais le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit : Jean 14,25-26. Se prétendre être le vicaire du Christ est un blasphème, non seulement contre le Fils, mais aussi contre le Saint-Esprit, le seul et vrai suppléant du Christ !

Conclusion
Le pape François a choisi d'incarner, pour son pontificat, un des caractères du Christ : la pauvreté. C'est un choix humainement louable ! Que n'eut-il cependant choisi la vérité ! On aurait vu alors le premier pape démissionner, non pour cause d'âge avancé ou d'autres raisons plus obscures, mais pour raison d'usurpation de titres vis-à-vis de Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit. Le temps de la patience de Dieu à l'égard de cette tromperie séculaire touche à sa fin. Vous qui vous êtes laissés séduire, quittez Rome et ses prétentions ! Venez à Jésus-Christ, Celui qui est un avec le Père, le seul Médiateur entre Lui et vous, par qui le Saint-Esprit peut vous être donné !

Visitez : www.gillesgeorgel.com/

16 commentaires:

cphilippe26 a dit…

Merci pour ce texte pertinant et fondé sur ce que la bible enseigne.

Philippe Cordier

Anonyme a dit…

que de haine dans vos propos !

Gilles Georgel a dit…

Bonjour Anonyme,

Non, je n'ai aucune haine contre le pape ! Je me suis juste attaché à chercher si les titres dont il se pare sont justes bibliquement. J'aurais aimé de votre part une réfutation construite plutôt qu'un jugement arbitraire sur mes motivations. personne jusqu'à présent ne m'en a apporté une. je l'attends donc toujours avec intérêt !

Alain Hegelen a dit…

Hier encore je viens d’avoir un malaise sur l’autoroute. Alors que je roulais sur une ligne droite, tout s’est mis à tourner. J’ai crié « Jésus ». J’allais mettre mes warnings et m’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence. La sortie était à une centaine de mètres et j’ai pu l’atteindre. L’idée d’avoir un problème de santé grave voire même d’imaginer la situation extrême m’a effleuré.
Nous aurons tous à nous présenter devant le tribunal de Christ (2 Co 5 :10). Alors évitons les discussions inutiles et vaines (Tite 3 :9). Je pense qu’il faut regarder au but (1 Pierre 1:16) et il n’y a qu’un seul moyen pour l’atteindre (Matthieu 7:21). Prière : sans votre aide mon Dieu, je n’y arriverai pas (Jean 15 :5)

Gilles Georgel a dit…

Bonjour Alain,

Je ne crois pas que ce que je traite ici fasse partie des discussions inutiles et vaines dont l'apôtre parle. Sinon, il aurait fallu que l'apôtre lui-même ne dénonce pas les erreurs de son temps. La défense de la vérité et la dénonciation de l'erreur fait partie du ministère d'enseignement de tout serviteur de Dieu. S'il n'est pas fidèle ici, que dira-t-il au jour où il se présentera au tribunal du Christ ?

jean-luc a dit…

L'amour du prochain fait également partie des enseignements du Christ.
C'est d'ailleurs, au niveau des commandements du Christ, le second, "semblable au premier ", qui est l'amour envers Dieu.
Or, force est de constater que, d'une manière générale, chez les chrétiens qui s'auto-proclament " évangéliques", un commandement qui est presque toujours oublié. Autant les "évangéliques" se gargarisent, à la manière des antiques pharisiens, de l'amour qu'ils manifestent envers Dieu, autant ils occultent l'amour du prochain.
Je ne vous ferai pas l'affront de vous rappeler que le prochain, c'est tout le monde, y compris le Samaritain ennemi héréditaire, y compris les catholiques-apostats-hérétiques-persécuteurs-sanguinaires-idolâtres-, y compris ce pape.
De plus, dans vos articles, vous mélangez ( par erreur ? ) des choses vraies historiquement et de pures fabulations ( la papesse ( !! ) , l'interdiction de lire la Bible pour les catholiques ( !!! )et bien d'autres. Plutôt que de citer Wikipédia, vous devriez citer des textes de vrais historiens ( je ne parle pas particulièrement d'historiens catholiques, mais de l'énorme majorité d'historiens actuels, fussent-ils athées ).
Enfin, il est certain que votre terrain de chasse favori est l'infâme catholicisme ET les catholiques; mais pourquoi donc ne changez-vous pas de temps en temps de cible, vous savez, par exemple les chrétiens orthodoxes, les comptes, les bouddhistes ou même les athées ? Vous choisissez la voie de la facilité :-)
Je connais suffisamment les auto-proclamés "évangéliques" : il y en plein autour de monde. Il y a peu, l'un d'entre eux m'a dit qu'il préférait un criminel athée ( que l'on peut amener à la "vraie" foi - la vôtre - plutôt qu'un catholiques sans histoire , car celui-ci pourrait faire perdre le salut à un interlocuteur ) !

Pour terminer, je me répète, rappelez-vous les deux premiers commandements rappelés par le Christ, et souvenez-vous aussi que la foi sans les oeuvres est une foi morte. Je sais, Martin Luther voulait reléguez la Lettre de saint Jacques au rang des apocryphes ! Mais savez-vous aussi que Calvin a toujours refusé de commenter le Livre de l'Apocalypse, dont les "évangéliques" font un usage intensif ?

Gilles Georgel a dit…

Jean-Luc,

Vous faites ce que vous me reprochez et vous me parlez de l'amour du prochain ???? J'attends toujours le démenti biblique de ce dont je traite dans mon article. Mis à part des réactions émotionnelles, je n'ai encore rien reçu !

Jean-Luc a dit…

Soit !
Je vais me forcer à croire que vous mettez autant d'ardeur à pourfendre les coptes ( qui ont eux aussi un pape, vous savez ? ) et les orthodoxes que vous mettez d'ardeur dans votre perpétuelle croisade contre le catholicisme ET les catholiques.
Je vais me forcer à croire que, pour vous, le deuxième commandement rappelé par le Christ ( l'amour du prochain ) est semblable au premier commandement ( l'amour de Dieu) et que vous savez que toute la Loi et les Prophètes sont résumés dans ces deux commandements.
Donc, pour en revenir à votre bête noire, la papauté catholique ET son pape, je trouve dans l'Evangile selon saint Matthieu, version protestante Louis Segond, ce qui suit :

"13. Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples: Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l'homme?
14. Ils répondirent: Les uns disent que tu es Jean-Baptiste; les autres, Elie; les autres, Jérémie, ou l'un des prophètes.
15. Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis?
16. Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.
17. Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux.
18. Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.
19. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. "

Pourquoi Jésus a-t-il changé le nom de l'apôtre Simon en Pierre ( Céphas ) ?

Gilles Georgel a dit…

Bonjour Jean-Luc,

Il est juste que certains articles de mon blog traitent du catholicisme. La raison en est que je suis français et que le catholicisme est la religion majoritaire. A quoi me servirait de parles des coptes que je connais mal et qui sont insignifiants en France ?

D'autre part, vous le savez, il y a une différence notoire de pouvoirs et de titres entre les papes coptes et catholique. le pape est un homme d'Etat en même temps qu'un chef spirituel. Ce qui contredit déjà la déclaration de Jésus selon laquelle Son royaume n'est pas de ce monde. Jésus n'a jamais eu en vue le Vatican, ou on ne lit pas la même Bible et on ne croit pas au même Jésus.

Merci de passer outre les réactions émotionnelles à mon article et en venir à la théologie; Je sais que le catholicisme s'appuie sur ce passage de l'Evangile pour légitimer la papauté. mais il y a de nombreuses faiblesses à cette interprétation :

1. Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise. Quelle est la pierre sur laquelle Jésus va bâtir l'Eglise. Contexte : jésus vient d'interroger ses disciples sur leur opinion sur lui. pierre, le premier, confesse : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus poursuit en disant la phrase ci-dessus. Il semble logique de déduire que Jésus dit ici que Son Eglise va être construite sur la confession de Pierre à Son sujet. Jésus est la pierre angulaire de l'Eglise selon le NT et non Pierre. Il est le fondement sur lequel l'Eglise toute entière se construit. En grec d'ailleurs les deux mots employés sont différents.

Je te donnerai les clefs. Effectivement, c'est à Pierre qu'il est revenu le privilège d'ouvrir la porte du Royaume de Dieu aux juifs (Actes 2) et aux non-juifs (Actes 10). c'est un privilège qui lui a été octroyé à Lui seule. mais ici s'arrête l'engagement de Jésus envers Pierre. Il n'est nulle part parlé d'une lignée spirituelle qui devait découler de Pierre pour traverser les siècles. La papauté est une invention ultérieure. L'infaillibilité date de 1870... pierre ne s'est jamais proclamé au-dessus des autres, dans 1 Pierre 5,1, il se désigne comme un ancien parmi d'autres, sans plus. Pierre était marié, Paul non.

Si la Parole de Dieu n'est pas la règle qui décide de ce que l'on doit croire, alors la porte est ouverte à toutes les déviations. Le pape n'a pas plus de légitimité que tous les faux christ qui se proclament les héritiers de Jésus dans le monde. Il n'est ni le vicaire du Christ, ni le souverain pontife, ni le père des croyants. il vole à Dieu ce qui Lui revient à Lui seul, ce qui est le pire des outrages !

Henry a dit…

Bonjour,

Il est si malheureux de voir, de lire des posts pareils ! A peine élu, le pauvre François est déjà la cible de de bloggueurs soit-disant "évangéliques" ! qui la plupart du temps, oublie ce qu'on appelle l'Amour envers le prochain ! commandement qui, sauf erreur, est au centre de la philosophie du Christ ! et d'ailleurs Il - l'amour - se noue à la perfection (Colossiens 3, 14)! en ce qui concerne celle-ci, il faut dire que êtes bien loin du compte ! considérons encore les paroles du Christ selon lesquelles : "vous serez parfaits comme votre Père céleste l'est" (s. Matthieu 5, 48), vous êtes encore bien loin du compte disais-je...

Au lieu de vous concentrer sur l'essentiel, malheureusement, vous m^lez à votre argumentaire des fables, telles que celle de la "papesse" à laquelle vous faites allusion ! De grâce revenons sur terre, et cessons ces histoires fantaisistes - c'est la raison pour laquelle, l'article, au lieu d'être informatif, tend à être amusant ! Et pour votre compte, l'ignorance est vilaine ! le Seigneur s'écrie : "mon Peuple périt faute de connaissance !!" (Osée 4, 6). Vous ferez mieux de vous renseigner sincèrement sur les sujets que vous voulez abordez et qui, de toute évidence semblent être au dessus de vos forces !

A quand, l'histoire magnifique de vos pères - j'entends Luther, Calvin, Zwingli ! Chut ne disons rien ! on vous laissera le soin de nous la raconter : de nous dire comment votre Père Luther a ouvert la voie à Hitler dans sa croisade contre les Juifs, comment il a rejeté le livre de Jacques, de l'apocalypse, la lettre aux Hébreux, etc. Comment il a résussi à mette en place le sola scriptura, qui s'avère être la pire imposture rationnelle de tout le Christianisme, et voir à quel point ses enfants évangéliques chérissent cette doctrine, même si celle-ci est complètement irrationnelle ! et ils la soutiennent haut et fort, oubliant que DIEU est lui-même LA RAISON (Jean I, 1), et que par conséquent l'irrationalisme ne Lui va pas très bien !

Se serait-il pas temps, de publier les œuvres de Luther à Genève ! Je rappelle que c'est par les œuvres que chacun sera Jugé - dixit le Christ (Apocalypse II, 23.

Votre acharnement contre l'Eglise catholique ne fait que renforcer l'idée selon laquelle vous êtes dans l'erreur ! On vous traitera de tous les noms, Quand je lis des choses sur le Catholicisme, c'est babylone la Grande, prostituée, sataniste, idolâtre, Marie traitée de déesse païenne, etc.

J'espère que le commentaire sera publié ! Bonne continuation !

Gilles Georgel a dit…

Bonjour Henry,

Je peux comprendre votre réaction. Ce qui me gêne est que vous ne répondez sur aucun article du contenu de mon billet. Les titres dont se réclame le pape qui sont une usurpation de titres qui ne reviennent qu'à Dieu, sont choses si graves qu'elles dépassent de loin tout ce que vous me reprochez.

J'entends de votre part ce que j'entends toujours dès qu'on veut parler de la vérité. On nous oppose alors un manque d'amour. C'est que vous n'avez pas lu les Evangiles. Chez Jésus, il n'y a jamais eu d'opposition entre les deux vertus. Dire la vérité, c'est faire preuve d'amour. Aimer, c'est être capable de dire la vérité, même si pour cela il faut être haï.

Direz-vous que le langage de Jésus traitant d'hypocrites les pharisiens est inapproprié parce qu'il ne fait pas preuve d'amour ? Ou ne serait-ce pas l'amour de la vérité, l'amour de Dieu qui fait que Jésus est prêt à dire la vérité à ce popint. il semble que chez Jésus l'amour de la vérité dépasse le souci de plaire à quiconque. D'ailleurs, c'est une qualité qu'on lui reconnaît : ne pas tenir compte de l'apparence des hommes, ne pas se laisser influencer par leurs titres, leurs prétentions, etc...

Luther a sa part d'ombre, certes. Mais en comparaison des martyrs dus à l'inquisition, je pense qu'il n'y a pas photo. A propos d'Hitler, le Vatican n'a rien à dire qui puisse le dédouaner.

Tout ce genre d'exercice ne sert à rien. Il y va de l'autorité, de l'intégrité de la Parole de Dieu d'abord. Dieu a-t-il réellement dit, a susurré Satan à nos premiers parents. Il continue à le faire et malheur à qui ose dire : Si ! Dieu a dit ceci ou cela !

Je suis un ancien catholique que le catholicisme a failli éloigné de Dieu à jamais et que la Parole de Dieu a ramené au Père. Réjouissez-vous que j'ai trouvé le salut en Jésus-Christ !

Ivan Wabo a dit…

Amen Frer Gilles Georgel,
Que le Seigneur utilise vous et votre blog puissamment et attire des Multitudes a lui,soyez beni et encourage dans votre tache!!!

Tom Baro a dit…

Bonjour Jean Gilles, merci pour l article bref et précis, je vous souhaite bien du courage face a ce type d interlocuteur, je ne les juges pas mais je constate simplement qu' il mette la tradition au dessus des écritures, d autant plus que ces traditions sont souvent sans fondement, Jésus lui même nous a expliqué a quel point l homme pouvait s attacher ux traditions, cette le nouveau pape semble avoir une" meilleure" ligne de conduite que ces prédécesseurs mais que nous apprend ils que les écritures ne nous apprennent pas? Et surtout est-ce une raison pour avoir de la reconnaissance ou de l admiration envers lui? N y a-t-il pas des chrétiens anonymes qui luttent corps et âmes? Ceux la sont-ils gratifie de la sorte? Peut être pas sur terre mais au ciel, au centuple

Tom Baro a dit…

Jésus , le chemin, l amour , la vérité, ne pas rétablir la vérité est une offence a l amour, un obstacle sur le chemin

Petite Pépée a dit…

Bonjour,

Je n'ai jamais compris ce qu'on voulait dire par "le Christ est vivant !" Cela veut-il dire qu'il est vivant dans l'autre monde ? Alors cela voudrait dire qu'il est mort aussi ?

Je ne comprends pas...

Anonyme a dit…

Est-ce que ça vaut vraiment le coup de défendre une fausse religion, basé sur l'humanisme et non sur la sainte doctrine du Salut en Jésus-Christ?

Il s'agit d'éternité!

Soit dans le feu éternel par lequel il n'y a aucun retour possible,

Ou passer l'éternité dans la gloire éternelle!

C'est de votre choix se détermine votre éternité!
C'est vous qui voyez.

Alors, ou irez vous après la mort?