INSCRIVEZ-VOUS !

lundi 4 mars 2013

LE TEXTE CLE (2)

Ferment de rébellion

Dans l'article précédent, j'affirmais que le monde dans lequel nous nous trouvons est parfaitement compréhensible. Nul n'est besoin d'être érudit. Il suffit pour saisir la racine des choses de se reporter au premier livre de la Bible, la genèse. La genèse est le livre qui parle des commencements. On y traite de la création de l'univers, de la terre... mais aussi de l'introduction parmi les hommes de pensées qui constituent le ferment de la rébellion contre Dieu. Loin d'être archaïques ou caduques, ces pensées sont toujours présentes dans notre monde. La révélation de la loi de Dieu (les dix commandements), la venue du Christ les ont tenus sous contrôle, bien qu'elles n'aient cessé d'être actives. Dans cette période finale de l'histoire, qui voit le triomphe total de la rébellion se profiler, elles refleurissent et contaminent les esprits à grande échelle. Dans le dernier billet, nous en avons révélé deux : le relativisme et l'occultisme. Sans être exhaustif, nous en traiterons deux autres ici !

L'humanisme

"Vous serez comme des dieux !" Telle est la promesse du serpent faite à nos premiers parents ! L'objectif visé est clairement énoncé. De Dieu, le Créateur, comme centre, l'adversaire propose à l'humanité une nouvelle voie : une humanité qui aurait l'homme pour centre. L'homme! Tel doit être la mesure de toutes choses ! L'homme autonome, affranchi des contraintes de toute morale... L'homme libre de s'autodéterminer lui-même ! Courant culturel européen, l'humanisme avait pour objet premier de libérer tous les savoirs. S'il a permis l'accès au monde à la lecture de la Bible, il portait en lui-même un autre objectif. Considérant que l'Homme est en possession de capacités intellectuelles potentiellement illimitées..., l'humanisme rejette la validité des explications transcendantes de l'époque : Source : Wikipédia. Dit autrement, l'homme peut seul se gérer. il n'a besoin d'aucun dieu pour comprendre d'où il vient ni ce qu'il a à faire. L'humanisme est le triomphe de l'affranchissement du divin. Pour autant, dans certains cercles qui s'en revendiquent (la franc-maçonnerie par exemple), les tenants de l'humanisme n'hésitent pas à se nourrir d'occultisme et d'ésotérisme. On n'est pas à une contradiction près ! L'homme devenu dieu va bientôt se révéler. Il porte dans la Bible un nom évocateur : la Bête ou l'Antichrist (le Christ est Dieu devenu homme). La semence du serpent, jetée en terre dans les esprits de nos premiers parents, aura abouti. Toute la terre sera sous le charme et l'illusion de l'homme devenu dieu !

Le féminisme

Nous ne savons pas si Adam était là lorsque le serpent s'adressa à Eve. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas innocemment qu'il s'adressa à la femme plutôt qu'à l'homme. Vivant seul un temps, Adam reçut de Dieu le cadeau de la femme. Pour atteindre l'homme, pour qui la solitude n'était pas bonne, le serpent l'a vite compris : Eve est devenue la cible de choix. Si Eve est gagné à ses idées, Adam ne tardera pas à tomber !

Loin de moi l'idée de dire que la femme devrait occuper une position inférieure à l'homme. Mais si l'homme n'existe pas sans la femme, la femme ne doit pas exister sans l'homme. L'homme vit par la femme et la femme par l'homme : tel est le projet créateur de Dieu. Les deux ne sont plus autonomes, mais dans l'alliance qui les unit, ils sont un ! En ne parlant qu'à Eve, c'est à cette unité que le serpent va s'attaquer. Il propose à la femme de s'affranchir de Dieu... mais aussi d'Adam, son mari. Adam peut vivre à côté d'elle, mais elle n'est pas obligée de faire un avec lui. Elle peut avoir sa vie à elle, suivre elle-même sa propre voie. C'est ce qui se produira. Suite au geste d'Eve qui, la première, s'affranchit de Dieu, une rupture profonde va désormais séparer la femme de l'homme. Une racine nouvelle trouve naissance ici. Son développement le plus fort va  se traduire par un mouvement récent bien connu : le féminisme.

Le féminisme est un ensemble d'idées politiques, philosophiques et sociales cherchant à définir, promouvoir et établir les droits des femmes dans la société civile et dans la sphère privée. Il s'incarne dans des organisations dont les objectifs sont d'abolir les inégalités sociales, politiques, juridiques, économiques et culturelles dont les femmes sont victimes... La deuxième vague féministe, qui intervient à la fin des années 1960 avec la naissance du Mouvement de libération des femmes (MLF) et du Women's Lib, a... reformulé le concept de patriarcat, élaboré celui de sexisme. Le féminisme appelle à la construction de nouveaux rapports sociaux de sexe...  Dans cette perspective, la notion de « genre » entend « dénaturaliser » les rapports entre les sexes. Source Wikipédia

Bien d'autres systèmes de pensées, présents dans le monde, pourraient être évoqués comme sortant de la source du texte-clé. Sachons, comme l'a dit un sage ancien, qu'il n'y a rien de nouveau sous le soleil. Ce qui a été, c'est ce qui sera. La seule chose réellement nouvelle est que chaque homme, chaque femme peut être réconcilié avec Dieu par Jésus-Christ... et être renouvelé dans son intelligence. Il est temps que chacun de nous soit décontaminé des mensonges qui, depuis la genèse, font le malheur et la perte du monde !


Visitez : www.gillesgeorgel.com/

Aucun commentaire: