INSCRIVEZ-VOUS !

samedi 11 octobre 2008

La chute de Fourniret

Marie- Ascension est une jeune Burundaise de 13 ans. Le 26 juin 2003, sur son chemin de retour chez elle, à Ciney dans les Ardennes, elle est interpellée par un livreur dans un fourgon blanc qui lui demande la route pour rejoindre le couvent Mont de la Salle. La jeune fille lui donne les explications nécessaires et s’apprête à poursuivre son chemin. Mais l’homme ne comprenant pas la description, invite Marie-Ascension à monter pour le guider. Elle hésite :
- Je n’ai pas le droit de monter dans la voiture d’un inconnu, répond-elle.
L’homme loue son attitude, mais reprend de plus belle :
-Je suis instituteur et père de famille, tu peux me faire confiance !
Le père de Marie-Ascension est instituteur, lui aussi, et il lui a appris à venir en aide aux gens. Elle finit donc par prendre place aux côtés du chauffeur. Personne n’a observé la scène… A peine reparti, l’homme change de ton :
- Je vais te punir, dit-il, en l’obligeant à se recroqueviller sous la boîte à gants.

C’est Michel Fourniret ! Mais Marie-Ascension ne s’en doute pas ! Cependant, elle lui demande :
- Monsieur, êtes-vous de la bande à Dutroux ?
- Non, je suis pire.
- Croyez-vous en Dieu ?
- Pourquoi ?
- Si oui, alors vous ne me ferez pas de mal.

Fourniret reste muet. Marie-Ascension se met à prier. Sa prière à haute voix irrite le kidnappeur, qui arrête le véhicule, la ligote et la dépose à l’arrière du fourgon. Bientôt elle remarque que les liens aux chevilles sont assez lâches pour pouvoir s’en défaire ; puis elle ronge la lanière de cuir qui maintient ses poignets. Elle trouve également le bouton qui commande l’ouverture de la porte coulissante latérale. Lorsque Fourniret réduit sa vitesse à la hauteur d’un carrefour, elle tente sa chance et saute. Elle est libre !

Elle se trouve en plein forêt. Un panneau indique : " Ciney 25 km ". Et voilà qu’approche une voiture sur cette route presque déserte ! la conductrice la prend aussitôt. Non, ce n’est pas un hasard. " C’est la réponse de Dieu à mes prières ", dit Marie-Ascension. A peine a-t-elle le temps d’expliquer ce qui vient de lui arriver que le fourgon blanc revient en arrière. Fourniret veut rattraper sa victime. Marie-Ascension ne cesse de répéter les caractéristiques du fourgon à son chauffeur. Parvenues au poste de police le plus proche, elles donnent le signalement de celui qui aurait pu devenir le meurtrier de la jeune fille. Celui-ci est bientôt arrêté sur sa propriété.

Un an plus tard, il s’avère en fait qu’un tueur en série vient d’être arrêté. Le quotidien " Die Welt " titre : " Une jeune fille courageuse ! " mais le retour de Marie-Ascension fut pour son père une telle grâce qu’il voulut en remercier Dieu. Il invita ses voisins et écrivit à des amis pour un culte de reconnaissance. Plus de 400 personnes y participèrent sous la présidence de l’oncle de Marie-Ascension.

Tiré de " La Bonne Nouvelle Idea-Specktrum "
Que sert-il à un homme de gagner le monde entier s'il perd son âme : Jésus

Aucun commentaire: