INSCRIVEZ-VOUS !

samedi 31 mars 2012

Où es-Tu, Dieu ?



 1. Introduction :

Loin de nier que le monde va mal, et sans doute même de plus en plus mal, la 1ère chose que j’aimerais dire ce soir est que si Dieu ne soutenait pas ce monde qui va mal, il n’existerait même plus. Nous devons en être conscients : ce qui fait que le monde malgré toutes ses horreurs, les crimes, les exactions, les abus de pouvoir dont les hommes se rendent coupables, subsiste ne tient qu’à une seule chose : la grâce de Dieu : Son infinie bienveillance et Son infinie patience envers nous.

Tous les hommes, montre la Bible, qu’ils soient bons ou mauvais, justes ou injustes, soumis ou rebelles à Dieu, sont l’objet de ce qu’on appelle en théologie la grâce commune de Dieu.

Dieu, dit Jésus, fait lever chaque jour son soleil sur les méchants et les bons et il fait pleuvoir sur les justes et les injustes : Matthieu 5,45. Il soutient, dit l’auteur de la lettre aux hébreux, toutes choses par Sa parole puissante : Hébreux 1,3… si bien que si Dieu se retirait totalement du monde, celui-ci en un instant s’écroulerait sur lui-même.

Dans les âges passés, explique Paul à des païens, Dieu a laissé toutes les nations suivre leurs propres voies, quoiqu’il n’ait cessé de rendre témoignage de ce qu’il est, en faisant du bien, en vous dispensant du ciel les pluies et les saisons fertiles, en vous donnant la nourriture avec abondance et en remplissant vos cœurs de joie : Actes 14,16-17.

Dieu, où es-tu, quand le monde va si mal ? La 1ère chose à dire est qu’il est là, certes invisible, mais vital et nécessaire. Si ce n’était pas le cas, le monde n’irait pas seulement mal : Il ne serait plus du tout.

2. Dieu n’est pas coupable :

La seconde chose que j’aimerais dire au sujet du mal qui ronge le monde est que Dieu n’est en rien coupable ou responsable de celui-ci. Au contraire, Dieu a tout fait pour que le monde n’aille pas mal, mais bien :

- Il a donné à l’homme toutes les ressources dont il a besoin pour vivre. Si bien que s’il y a tant d’inégalités, elles ne proviennent pas de l’insuffisance de celles-ci, mais de leur mauvaise gestion et de leur répartition injuste : 1% des plus riches de la planète possèdent 43,6% des richesses, et 10% en détiennent 83 ( Site : Observatoire des inégalités)

- Il a gravé dans le cœur de tous les hommes l’essence de Sa loi, si bien que personne ne peut dire lorsqu’il ment, lorsqu’il triche, lorsqu’il exploite un autre, lorsqu’il agit de façon injuste qu’il ne le sait pas.

Les problèmes auxquels le monde est confronté semblent complexes et innombrables. Selon Jésus cependant, la majorité d’entre eux se résoudrait en un instant si, au lieu de se servir eux-mêmes en priorité, chacun appliquait, ce qu’on a appelé la règle d’or qu’il a énoncé :

« Tout ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux : Matthieu 7,12. » Jésus met le doigt sur ce qui, à ses yeux, représente la cause première et majeure du mal-être du monde : le fait que chacun, au lieu d’être préoccupé par le bien des autres, est en priorité préoccupé de lui-même.

Dieu appelle donc, dira Paul, tous les hommes en tous lieux à se repentir : c’est-à-dire, au regard de sa loi, à changer de mentalité, à reconnaître qu’il fonctionne à l’inverse de ce qu’il devrait. Au lieu de penser en « Je, tu, il », Il les appelle à désormais penser en « Il, tu, je ».

3. Dieu livre le monde à lui-même

Dieu, où es-tu quand le monde va mal ?

La 3ème chose que j’aimerais dire, en réponse à cette question, est que, bien qu’Il ait le pouvoir de le faire, Dieu ne va pas s’imposer au monde. Dieu n’est pas un dictateur. Il se propose, mais il a trop de respect pour Lui-même, et la façon avec laquelle Il nous a créé, pour s’imposer de force et d’autorité à nous.

Aussi la Bible affirme-t-elle sans honte que, les choses étant ainsi, l’homme refusant de considérer le témoignage que l’histoire rend à Dieu et à ce qu’Il veut faire pour lui, Dieu livre l’homme à lui-même. Il ne le retient plus. Il agit envers lui comme il le souhaite. Il le laisse aller jusqu’au bout de sa vanité, de sa folie, de son indépendance et de son désir d’autonomie à son égard : Romains 1,24-25

Dieu, où es-tu quand le monde va mal ? Si l’Evangile est une bonne nouvelle, j’ai une mauvais nouvelle à vous annoncer ce soir. C’est que la Bible nous dit que, plus le temps passe, plus le monde mûrit pour le jour de la colère et du jugement de Dieu. Certaines des choses qui se passent dans ce monde en sont les prémices et les signes avant-coureurs : dérèglements climatiques, tremblements de terre dévastateurs, tsunamis, mais aussi banalisation du mal, déplacement rapide des anciennes bornes morales (je n’ai que 50 ans de vie, mais que de déplacements incroyables), justification de tout et de n’importe quoi…

Vient le moment, proche à mon avis, où va apparaître sur la scène de l’histoire celui que l’Ecriture désigne sous le vocable de l’antichrist. Il faut qu’avant la fin, dit Paul, vienne l’apostasie, c’est-à-dire, le rejet général de Dieu, et qu’apparaisse l’homme de péché, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu et qu’on adore… La venue de cet impie se fera par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers et avec toutes les séductions de l’injustice pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas accueilli l’amour de la vérité pour être sauvés : 2 Thessaloniciens 2,3-4.9 à 12.

4. Dieu agit là où l’on reçoit Sa Parole avec foi

Où es Dieu quand le monde va mal ?

Dieu, malgré le mûrissement du monde pour le jugement, n’est pas inactif. Que fait Dieu ? Il œuvre, Il agit partout, par ceux qui Lui appartiennent et rendent témoignage de Lui, pour détourner les hommes de leurs mauvaises voies et les inviter, par Jésus-Christ à se réconcilier avec Lui.

Il travaille les cœurs pour que chacun, dans la part du malheur global qui touche le monde, ait la capacité de changer, d’être soulagé de sa mauvaise conscience, de guérir des blessures que l’injustice des autres a provoqué en lui.

Le monde va mal. Mais, savez-vous qu’il pourrait aller encore plus mal. Je ne sais pas si vous le savez, mais, depuis 36 ans, il y a une partie du monde qui va mieux. Cette partie, c’est celle qui touche à ma propre vie.

Bien que vivant dans une famille où l’alcool et la violence régnaient, bien qu’étant sur mes cinq frères et sœurs le souffre-douleur de mon père, j’ai du reconnaître que ce qui n’allait pas dans ma vie était d’abord moi, ma haine, mon aliénation invétérée au mal. J’ai du crier à Dieu pour lui dire : Non pas, change mon père et ça ira mieux ! Mais change-moi, et j’irai mieux ! Il l’a fait etpersonne, peut-être ne s’en est aperçu, mais, depuis près de 36 ans, le monde va mieux que ce qu’il aurait pu aller, parce que cette partie du monde que représente ma vie va mieux. Cette vérité ne me concerne pas moi seulement, mais encore mes enfants et tous ceux qui vient dans l’influence de mes relations.

Qu’est-ce que Dieu fait quand le monde va mal ? Il change les vies de tous ceux qui sont prêts à se remettre en question et comprennent la part qui est la leur dans le malheur du monde.

Par Jésus-Christ, Dieu cherche une chose : c’est regagner, reconquérir le cœur de l’homme. Jésus-Christ, c’est la main tendue de Dieu, une main percée par des clous, comme pour dire à l’homme : Ses clous qui m’ont percé prouvent que le problème du monde n’est pas de mon côté, mais du vôtre. Mais ils témoignent aussi que de ma part, ce qui me sépare de vous a été payé. Une nouvelle relation, basée sur le pardon et la réconciliation, est possible désormais entre vous et moi. A nous de saisir la grâce qu’Il nous offre.

4. Conclusion :

Dieu, où es-tu quand le monde va mal ?

- Dieu est là, Il soutient le monde

- Dieu a donné des instructions claires pour guérir les maux du monde : elles ne sont pas suivies

- Dieu livre le monde à lui-même pour qu’il aille jusqu’au bout de l’expérience de sa révolte

- Dieu change le cœur de ceux qui sont prêts à entendre et recevoir Sa parole de réconciliation, par Jésus-Christ.

- Dieu enfin détruira ce monde. Il en prépare un autre pour tous ceux qui auront cru en Lui et se seront réconciliés avec Lui par Jésus-Christ : Apocalypse 21,4


Texte du Dialogue Véritas du 29/03/2012 avec les étudiants au FEU de Lille


DIEU, OU ES-TU QUAND LE MONDE VA MAL ?

Aucun commentaire: