INSCRIVEZ-VOUS !

samedi 11 février 2012

Radicalisme


Radicalisme

Jésus n’y allait pas par quatre chemins. Il était de ceux qui pensent que semer une pensée, c’est récolter un acte, semer un acte, c’est récolter une habitude, semer une habitude, c’est récolter un caractère pour l’éternité. Pour ce qui nous concerne, notre tendance est toujours de minimiser les choses. Ce qui se passe en moi n’est pas au-dehors, nous disons-nous. Dieu qui voit l’intérieur ne fait pas de différence. « Moi, je vous dis, dit Jésus, que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur : Matthieu 5,28. Ce petit mot « déjà » dit tout. L’adultère n’est pas à venir. Peut-être n’aura-t-il jamais lieu dans les faits. Pour Dieu cependant, sa représentation dans l’imaginaire de la personne l’équivaut.

La vidéo que vous allez voir ci-dessous suit la même logique. Nul doute qu’elle comporte des aspects choquants, dérangeants. L’auteur ne fait que pousser le raisonnement qu’il suit jusqu’à son application. Face à elle, les personnes interrogées ont tendance à fuir. « Vous avez raison, mais ce n’est pas ce que je voulais dire. » Pour mieux les aider à saisir l’horreur de leurs pensées, l’auteur se sert de correspondances. Il crée des parallèles dérangeants, mais qui ont comme base les mêmes pensées. Il oblige ses interlocuteurs à formuler eux-mêmes ce qu’ils soutiennent sans être allé jusqu’au bout de leurs pensées. La vidéo a une connotation politique. Ce n’est pas un mal. Car, souvent, les politiques sont comme les autres. Ils ne se rendent pas compte de là où aboutissent les opinions qu’ils défendent. Farouches défenseurs des droits de l’homme si on les interroge, ils soutiennent par ailleurs des positions qui les bafouent totalement. La vidéo nous interpelle sur les choix électoraux que nous faisons. Sûr que le choix se rétrécit drôlement à l’aune de ces critères.

Prenez le temps de la consulter. La touche Cc en bas de la vidéo vous permet d’avoir le sous-titrage. Nous avons dit radicalisme ? Et si le radicalisme consistait juste à être conséquent jusqu'au bout avec ce que l'on soutient ?




Visitez : www.gillesgeorgel.com/

Aucun commentaire: