INSCRIVEZ-VOUS !

samedi 2 avril 2011

La guérison du guérisseur

Jeunesse

D’origine italienne, Walter Vappiani est né en 1954 à Neufchef en Moselle. Fils d’ouvrier, il est le dernier d’une fratrie de 3 garçons. D’origine catholique, il suit assidûment le catéchisme. Le modèle qui l’inspire dans son enfance est celui de ses parents, un couple qui a des valeurs. L’adolescence venue, il se détourne de plus en plus de la religion. C’est l’époque pour Walter de sa passion pour les sciences humaines, avec une préférence pour la psychologie, la philosophie et l’ésotérisme. Une des lectures qui marquera pour lui ce temps a pour titre « Le troisième œil », un livre qui a trait au bouddhisme tibétain.

Convaincu que Dieu existe, Walter se laisse gagner par les conceptions orientales du divin. Jésus perd l’identité qu’on lui prête dans la Bible. Il est un initié comme Bouddha et bien d’autres ! La mort du père va contraindre Walter à un bouleversement. Il doit gagner désormais sa vie. Après un bref passage en sidérurgie, vient le service militaire. Walter a 20 ans.

D’étranges rencontres

C’est à cette époque qu’il fait une expérience surprenante. Il a un jour une vision. Il se voit dans un train assis à côté d’un homme qui se dit hypnotiseur. En voyage à Tunis, un vieux monsieur sur le chemin du retour s’assied à côté de lui en train. Il est italien et entame la conversation avec Walter. Tout à coup, il lâche : Je sui hypnotiseur. Enfin je l’étais, je faisais même des spectacles… » Walter comprend alors que des pouvoirs parapsychiques l’habitent.

Quelques mois plus tard, assis à la table d’un restaurant, Walter est témoin d’une discussion. Un homme raconte comment sa belle-sœur, souffrante depuis plusieurs années, se sent nettement mieux depuis qu’elle consulte un guérisseur. Walter engage la conversation. Il apprend que le guérisseur est de Montélimar. Ni une, ni deux, il se rend chez lui. « Je veux devenir guérisseur, lui explique-t-il. » « Vous avez bien fait de venir, lui répond-on ! »

Initiation

L’homme en question est un radiesthésiste. Sûr des dons que possède Walter, il se met immédiatement à lui enseigner son art. « La radiesthésie est un moyen de divination, explique-t-il. » Il se met, à l’aide d’un pendule, à la pratiquer sur Walter et lui révèle l’existence de petites taches au fond des yeux. Puis vient le tour de Walter. Il utilise pour la première fois le pendule et… ça marche ! Il décèle les problèmes de cœur du radiesthésiste.

Sorti de là, Walter se met à ’exercer ses nouveaux talents sur certains de ses amis. Le pendule répond aux questions qu’il se pose sur leur état de santé. Walter fait cependant l’expérience que les séances exigent de lui une forte concentration. Il se retrouve souvent vidé sur le plan psychique et n’arrive plus à rien.

Après le pendule, le radiesthésiste initie Walter au magnétisme. Les expériences sur des morceaux de viande sont concluantes. Le fluide agit au travers du passage des mains. Walter pratique son art sur Pierre, atteint de mononucléose. Quelques jours plus tard, celui-ci est guéri. L’initiation se poursuit ensuite au travers d’une autre personne : un voyant. En formation pendant 6 mois, à raison de deux fois par mois, Walter est formé dans la voyance, l’hypnose et le spiritisme. Walter note chez lui un changement. Il n’a plus besoin du pendule. Il reçoit directement l’image de l’organe malade dans sa pensée. Plus encore, il discerne l’aura des gens qui viennent le voir. Le revers de la médaille est que Walter est de plus en plus sujet à des fatigues et à de grands maux de tête. Il paie de son énergie vitale le droit de percer les secrets.

Direction les Philippines

Exerçant de plus en plus, Walter fait aussi connaissance avec l’échec. Le doute s’installe. Il consulte une voyante qui l’oriente vers « une île où les gens ne sont pas noirs, mais bruns. » Suite à cela, un ami lui donne une revue consacrée aux guérisseurs philippins. Walter est convaincu. C’est dans ces îles que l’attend son destin. Il a 26 ans.

Débarqué en Philippines, Walter, après maintes pérégrinations, assiste en direct à des opérations à main nues faites par une guérisseuse philippine, Joséphine. Adopté dans la communauté religieuse à couleur chrétienne dont elle se revendique, Walter est formé. Il suit un parcours initiatique ou se mêle référence à la Bible et pratiques occultes. Une cérémonie conclut le tout. Une nuit, il fait une expérience d’ordre spirituel. Après un rêve puissant, il reçoit une violent et longue décharge électrique au milieu du dos qui traverse tout son corps. Il rentre de son séjour avec deux choses : la promesse d’un plus grand pouvoir et… une Bible !

Retour en France

De retour en France, Walter ouvre un cabinet. Il guérit toujours par magnétisme, mais avec une puissance croissante. Son pouvoir de divination devient interactif. Les énergies de la personne avec qui il discute l’envahissent. Le pouvoir qu’il possède semble aller chercher les vibrations pour les ramener jusqu’à lui. Walter ressent les dysfonctionnements de ses patients. Sa nouvelle capacité le perturbe. Partout où il se rend, il lui est impossible de se soustraire à la perception de ces vibrations. Impossible pour lui de construire une relation sentimentale et affective. Sa vie ne lui appartient plus. Walter a obtenu ce qu’il voulait, mais il n’est pas heureux.

Parallèlement, il lit la Bible. La personnalité de Jésus le fascine à nouveau. Dans ses luttes, il se met à le prier. Il ressent dans ces moments une joie et un soulagement qu’il ne connaît pas par ailleurs. En parallèle de la lecture de la Bible, Walter prend conscience que, sous une couleur chrétienne, le mouvement philippin qui l’a initié est un mouvement occulte. Or, la Bible est formelle : l’occultisme est une pratique qui relève du pouvoir des ténèbres. Une nuit, dans un rêve de grande intensité, Walter voit, tapie au fond de lui, une présence implacable et froide… qui n’est pas lui. il est habité par une entité étrangère !

Libération

C’est le moment où Dieu met sur le chemin de Walter deux chrétiens. Au fil de leurs conversations, Walter entend que la pratique de « son art » est contraire à la pensée de Dieu. Il est écartelé : soit ses dons viennent de Dieu, soit ils viennent de forces obscures. Il n’est alors qu’un marionnette. Il veut en avoir le cœur net. Un combat terrible s’engage en lui. Il sent que les puissances qui l’habitent se sentent menacées. Walter comprend que ses fautes ont été payées par Jésus-Christ. Il peut être libre, affranchi. Il peut commencer une vie nouvelle, loin de l’occultisme et des ténèbres.

Walter choisit. Il demande pardon à Dieu pour le mal qu’il a fait. Il reçoit Jésus comme son sauveur. Il se détourne complètement et définitivement de l’occultisme. Il se fait même baptiser ! Il se rend compte cependant que ses pouvoirs sont encore là ! Peu de temps après son baptême, il rencontre deux pasteurs suisses. Il leur raconte son histoire et ce qui le trouble. Les deux pasteurs prient avec lui, chassant les esprits qui l’habitent encore. Une terrible crampe à l’estomac se fait brusquement ressentir. Pendant environ 15 secondes, Walter vomit. Il expulse de son être quelque chose d’immatériel et pourtant réel et palpable. Cette chose sort de sa bouche avec cris et colère. Walter est désormais libre !

Un Livre

Le témoignage que vous venez de lire est un résumé très succinct de l’expérience de Walter. Depuis, celui-ci a décrit dans un livre son expérience et son parcours spirituel. Le livre s’intitule : « La guérison du guérisseur. Il est en vente aux Editions BLF Europe ! Procurez-vous le, pour vous et tous ceux qui sont attirés par les guérisseurs !



Walter Vappiani sera présent à Saint-Quentin (Aisne) le samedi 28 mai pour apporter son témoignage : Bar le Champs Elysées : 20 H 30.

Que sert-il à un homme de gagner le monde entier s'il perd son âme : Jésus

1 commentaire:

Webmaster d'Un poisson dans le net a dit…

Coïncdence !!!

http://cms.unpoissondansle.net/?p=4678