INSCRIVEZ-VOUS !

samedi 24 octobre 2009

Pardon et non prescription !

L'affaire Polanski


Plus de 32 ans après les faits, le réalisateur de film Roman Polanski, sous le coup d’un mandat d’arrêt international pour un délit sexuel, a été arrêté en Suisse où il était venu pour recevoir un prix pour l’ensemble de son œuvre. En fuite depuis 1978, la célébrité doit faire face à son passé, alors même  que sa victime a retiré sa plainte. Nombre de ses amis, indignés, ont signé une pétition pour sa libération, considérant qu'il y a prescription. Mais à l’heure où j’écris ce texte, Roman Polanski est toujours en prison, en attente de son extradition vers les Etats-Unis.

Comme le réalisateur, bon nombre de personnes pensent que les fautes qu’elles ont commises sont trop anciennes pour les rattraper. Le temps a passé, les circonstances ont évolué : pourquoi donc remettre au jour de si vieilles histoires ? Il se peut que, aux yeux des hommes, nous ne soyons plus le coupable que la loi désigne comme tel. Mais la Justice, elle, ne change pas d’avis avec le temps. Face à Dieu qui embrasse notre vie d’un regard, la prescription n’existe pas. Seul son pardon a le pouvoir d’effacer nos fautes. Or celui-ci n’est possible que pour une seule raison : la mort de Jésus-Christ, l’Innocent, à la place de tous les coupables. C’est sur Lui, dit la Bible, que l’Eternel a fait retomber la faute de nous tous ! Aussi, ne fuyez pas Dieu ! c’est inutile : Il vous rattrapera toujours ! Venez, au contraire, maintenant tel que vous êtes à Lui ! C’est pour les injustes que le Juste a souffert !



Que sert-il à un homme de gagner le monde entier s'il perd son âme : Jésus

Aucun commentaire: