INSCRIVEZ-VOUS !

samedi 14 mars 2009

Le monde sous l'Antichrist

Le 2ème niveau de la colère de Dieu

Nous avons vu dans le billet précédent en quoi consistait le 2ème niveau de la colère de Dieu. Ayant rejeté Jésus, le Sauveur que Dieu lui a envoyé, le monde va donner son allégeance à celui qui est, à la fois son imitation diabolique et son adversaire, l’Antichrist. Quand, comment se fera la montée de ce dominateur universel ? La Bible, certes, ne nous donne pas de calendrier détaillé des événements qui vont se produire et précipiter le jugement du monde. Mais Jésus a dit qu’il nous serait possible de reconnaître les signes des temps. Nous croyons ainsi que plusieurs de ces signes sont là indiquant un scénario possible d’événements tendant à la réalisation des prophéties.

Conditions préalables :

1. L’accueil d’un homme comme le sauveur du monde présuppose obligatoirement que le monde se trouve à ce moment-là dans un tel état de chaos, d’angoisse et d’incertitudes, que ce sauveur apparaisse comme l’unique espoir, la bonne nouvelle tant attendue. Alors que la crise financière bat son plein, nous avons vu avec quelle ferveur a été accueillie, aux Etats-Unis et partout dans le monde, l’élection de Barak Obama. Cette ferveur valide l’idée que, assez facilement, le monde peut, en état de crise, donner allégeance au premier venu qui, par son message et sa personne, représente l’avenir.

2. L’accès d’un homme à la tête d’un gouvernement mondial présuppose que les structures rendant possible l’exercice de ce gouvernement aient été posées. Or, nous assistons depuis peu à une accélération du processus rendant possible un tel état de fait. Partout, de nouvelles unions voient le jour, transférant de plus en plus la souveraineté des nations vers des organismes fédérateurs nouveaux. Le Nouvel Ordre Mondial n’est pas qu’une utopie. C’est un projet auquel de plus en plus de dirigeants de tous bords adhérent. N’est-il pas l’occasion enfin donnée, et tant recherchée pour le monde, d’accéder à la paix universelle ? Bien des politologues le pensent !

3. L’accès d’un homme à la tête d’un gouvernement mondial présuppose la fusion des systèmes économiques et financiers en un seul sous le contrôle d’une seule autorité. La nationalisation progressive des banques sous l'effet de la crise et l'obligation de levée du secret bancaire aux pays abritant des paradis fiscaux pourraient bien en être un préliminaire. La Bible, toujours en avance sur son temps, décrit de manière précise la façon avec laquelle se feront ventes et achats au temps de la suprématie de l’Antichrist : " La Bête fit qu’on impose à tous, petits et grand, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, une marque sur la main droite ou sur le front, et que personne ne puisse plus acheter ni vendre sans avoir la marque, le nom de la bête ou le chiffre de son nom (666). " Cette idée d’un système économique mondial numérique, émise il y a près de 20 siècles, était totalement utopique à l’époque. Elle est parfaitement concevable à la nôtre, comme en témoignent de nombreux analystes politiques

3. l’accès d’un homme, perçu comme un sauveur, à la tête d’un gouvernement mondial, impose la nécessité d’une assimilation des systèmes religieux en un seul qui répond aux attentes de tous. Il est remarquable, à ce sujet, de noter, en ces temps de crise, la ferveur de l’attente en chaque religion de la venue d’un maître ou messie venant établir l’ordre et la paix universelle. Les juifs, n’ayant pas reconnu Jésus attendent toujours leur Messie. Les musulmans attendent la venue du Mahdi. Les partisans du Nouvel Age et du bouddhisme soupirent après l’avènement de Maitreya ; les chrétiens croient au retour du Christ… N’y a-t-il pas là, en des temps troublés, un terrain propice à la séduction et à la supercherie ?

"Par le concours de Satan, dit l'apôtre Paul, l'avènement de cet homme sera accompagné d'un déploiement de puissance, de toutes sortes de signes et de miracles prodigieux destinés à accréditer son mensonge. Il usera de tout le pouvoir séducteur du mal et de toutes les tromperies que le péché prodigue à ceux qui se perdent. Dans ces pièges tomberont ceux qui n'ont pas voulu ouvrir leur coeur à l'amour de la vérité qui devait les conduire au salut. Voilà pourquoi Dieu fait passer sur eux cette puissance d'égarement qui les pousse à donner leur adhésion au mensonge."

Obstacles :

Nous n’irons pas plus loin dans la spéculation. Deux entités semblent cependant freiner et entraver la pleine réalisation du projet diabolique. La première s’appelle l’Eglise. Pour tout disciple de Jésus-Christ, il est impossible de considérer un autre être à la même hauteur que Lui. Jésus est unique. Les chrétiens croient avec l’apôtre Pierre qu’il n’y a sous le ciel aucun autre nom que celui de Jésus, donné aux hommes pour qu’ils soient sauvés. Tant que l’Eglise de Jésus-Christ sera là, le confessant comme Seigneur, elle sera une force de résistance et de préservation du monde. La seconde est Israël, peuple élu de Dieu, choisi dès l’origine par Lui pour manifester au monde qu’Il est le Dieu unique !

Jésus a comparé la période finale de l’histoire aux douleurs de l’enfantement. Non ! L’Antichrist et Satan n’auront pas le dernier mot. Celui-ci reviendra à Dieu et à son Christ, Jésus. Des temps douloureux de la fin naîtront un monde nouveau, de nouveaux cieux, une nouvelle terre, le royaume de Dieu dans lequel Dieu vivra au milieu des Siens. En attendant, comme il en est pour un accouchement, les douleurs de plus en plus fortes et de en plus rapprochées, annonçant la fin du système présent, se feront sentir. Bien d’autres menaces, telles la menace nucléaire, celle d’une pandémie mondiale ou de catastrophes écologiques sensationnelles, peuvent accélérer le mouvement de l’histoire vers sa fin : le 3ème niveau de la colère de Dieu !

Que sert-il à un homme de gagner le monde entier s'il perd son âme : Jésus

3 commentaires:

Anonyme a dit…

N'importe quoi, d'abord ce n'est pas l'antichrist, mais bien l'antéchrist. Donc, l'auteur de ce texte vient de perdre toute sa crédibilité en montrant qu'à la base, il ne connait pas le sujet.
De plus, c'est à cause de gens comme cet auteur que les autres croient que les chrétiens sont des caves. S.V.P arrêter de brimer le peu de crédibilité des chrétiens.

Ichtus02 a dit…

Les deux termes sont possibles et non un seul. maintenant, on peut jeter l'Apocalypse, les prédictions de Paul et de Jean sur le sujet. En ce cas-là, peut-on encore se nommer chrétien si l'on ne croit pas ce que la Bible dit ?

Anonyme a dit…

Mon nom est patrick TSHIBAKA,je suis chrétien né de nouveau et habitant en République Démocratique du Congo.
c'est très plausible,toutes les étapes proposées dans ce texte.Nous ,les chrétiens croyons entièrement à toute la parole de Dieu.Antéchrist ou antichrist,qu'importe,nous comprenons que cet homme sera un ennemi de Dieu,des chrétiens,d'israel mais Jésus le détruira et le jettera au feu éternel.Gloire à Jésus christ notre Sauveur.Que les enfants de Dieu ne craignent,qu'ils s'attachent à leur Seigneur,qu'ils soient pleins de zèle et qu'ils annoncent la bonne nouvelle du Royaume au monde perdu.Alleluia.Que l'auteur de cet écrit soit béni et courage.L'évangile par le net,très très bon.