INSCRIVEZ-VOUS !

lundi 25 septembre 2006

La poésie de l'ancienne cellule

Protozoaire est mon nom, je ne suis qu'une simple cellule. Je suis désolé de ne pas avoir de preuve de mon commencement (peut-être est-ce mieux ainsi) quand loin dans le temps, à partir d'un peu de boue, je suis supposé avoir commencé les choses, dont VOUS ETES le terminus.
Pendant des siècles, je pensais que tout allait bien. Mais je devins insatisfait de mon état de simple cellule. Ma force d'âme, mon courage et mon cran me seraient de grand secours. J'établis mon but final : devenir un quadrupède.
Je dus m'y prendre pas à pas, et cela pendant des siècles. Mais cela n'était rien, car je savais que je deviendrais ce que je désirais. L'ambition monta en moi, dans la semi-viscosité de mon ébullition. Par un effort protozoaire, je devins un têtard.
Pendant je ne sais combien de millions d'années, je me tortillai en tout sens, encombré de ma queue stupide. Puis des nageoires commencèrent à me pousser; ou était-ce des pattes que j'eus ensuite? Vraiment, je ne m'en souviens plus. Avec l'évolution au poste de contrôle, vous ne savez pas ce que vous obtiendrez!
Un autre million d'années passa (ou bien était-ce trois ou quatre?). Puis je bondis de ma petite mare, et jaillis sur le rivage. (Mais s'il vous plaît ne m'embarrassez pas avec des questions comme celle-ci : "Comment avez-vous changé vos branchies en poumons? Vous disiez que vous étiez un POISSON!")
Des années plus tard dans un prè, lors d'un matin préhistorique, je pris un grand élan, et me trouvai dans les airs. J'atterris dans la cime d'un arbre et continuai à évoluer, mais il y avait un problème que je ne semblais pas pouvoir résoudre.
Pouvais-je recoder mon ADN (Acide Désoxyribo-Nucléique) pour obtenir des dents, des poils et une queue? (Je devrais y parvenir pourtant. L'évolution ne doit pas échouer!) Mais je n'avais pas besoin de me hâter, tout ce que j'avais à faire était d'attendre quelques millions d'années ou plus, et tout irait bien.
Mon attente patiente porta beaucoup de fruits, et cela arriva immanquablement. Je devins un singe puant avec des dents, des poils et une queue. Comme tel, je me demandais parfois, alors que les siècles passaient si cette affaire de vivre comme un singe, pouvait être uniquement un accident.
C'était tellement amusant d'être un singe! J'aimais me balancer d'arbre en arbre, j'aimais mâcher des bananes et me gratter à cause des mouches! J'hurlais à tous mes congénères et baragouinais à la face de la lune. J'avais bien piètre idée que mes jours de liberté étaient comptés!
Des millions de longues années passèrent, et même un million encore. Et soudain, je remarquai que ma queue était douloureuse! Elle tomba et mes poils disparurent! Le vieux Darwin avait encore frappé! J'étais un joyeux singe, mais maintenant j'étais un homme!
Croiriez-vous que j'ai commencé juste avec un peu de boue, puis devint poisson, oiseau, singe et finalement VOUS? Cette théorie est, comme sont souvent les théories, plutôt hasardeuse et excentrique. La vérité cependant, est beaucoup moins complexe que vous ne le craignez...
Tiré de Homme ou singe Mr Darwin? Editions Vida
La probabilité pour que la vie soit le résultat d'un accident est comparable à la probabilité pour qu'un dictionnaire complet soit le résultat de l'explosion d'une imprimerie.

Aucun commentaire: