INSCRIVEZ-VOUS !

samedi 7 septembre 2013

Le temps est venu !

« VOUS ENTENDREZ PARLER DE GUERRES ET DE BRUITS DE GUERRES … »

La prévision ci-dessus n’est pas le produit d’un futuriste quelconque. Elle est écrite depuis
des siècles. Elle fait partie d’un catalogue impressionnant de signes caractérisant la période finale de l’histoire de l’humanité. Celui qui parle n’est pas n’importe qui. Il a prouvé par les actes la vérité de ce qu’il dit. Cet homme, qui décrit avec une précision stupéfiante, ce qui se passe en notre temps, est Jésus, le Christ. En réponse à une question posée sur la fin de ce monde, Jésus a multiplié les indices. Il a décrit un temps précis au cours duquel tous les signes dont il a parlé se produiraient ensemble. Ce temps est le nôtre !

ETAT DES LIEUX DU MONDE

Jamais, de manière globale, le monde n’a autant ressemblé à celui décrit par Jésus au sujet de la fin. Jugez-en plutôt !

1.       Le monde sera rempli de violence

Il en sera comme avant le déluge, dira Jésus. Il fait référence ici à un jugement passé qui détruisit toute la planète. La mémoire des peuples en a gardé le souvenir, même si on veut l’oublier. La terre était alors corrompue, pleine de violence. Chaque jour, les pensées des hommes était orientée ver le mal. Dieu regarda la terre et décida que sa patience avait assez duré. Notre monde rejoint celui qui précéda le déluge.

2.      Le monde sera plein d’immoralité

Il en sera comme au temps de Sodome, dira Jésus, une ville antique détruite par le feu. Sodome était la ville de la confusion. Il n’y avait plus de normes en matière de sexualité. Chacun vivait comme il l’entendait, selon ses penchants. Tous les comportements étaient admis. Seul comptait le plaisir de chacun, que l’on disait conforme à la nature. La culture de Sodome est devenue la nôtre. Mariage pour tous, théorie du genre, pornographie… tout est permis et accessible à tous ! Malheur à celui qui évoque un cas de conscience dans son refus d’y souscrire ! La confusion a produit une inversion : le bien est appelé mal et le mal bien !

3.      Le monde sera rebelle à l’idée de Dieu

Dieu est devenu gênant. Qui y croit, en Occident, ne doit plus le dire, mais le garder pour lui. Jésus l’a annoncé : une persécution générale sévira contre ceux qui se disent ses disciples. Chaque jour dans les pays musulmans ou athées, ils sont des milliers à mourir pour le nom de Jésus. En entendez-vous parler ? Leur sort émeut-il quelqu’un ?

Le monde ne supporte plus les valeurs anciennes que le Christ nous a laissées en héritage. Plus rien n’est sacré : ni la vie, ni l’identité humaine, ni l’autorité… On tue par milliers chaque jour des embryons, on assassine pour moins que rien. La crainte de Dieu, de son jugement, a été effacée des consciences anesthésiées par la banalisation du mal.

4.      Le monde sera averti, mais n’écoutera pas

Les signes avertisseurs du jugement se multiplieront : tremblements de terre meurtriers,
catastrophes écologiques, épidémies, famines, dérèglement climatiques, conflits internationaux, signes dans le ciel… Dernièrement, des sons étranges se sont fait entendre dans le ciel partout dans le monde. Jésus a parlé à plusieurs reprises de tout cela !

Mais les hommes n’y prêtent par garde. Seuls les intéressent leur confort matériel, leur argent. Ils préfèrent la télé-réalité à la réalité dramatique qui les attend. Tout est fait pour les divertir, mot qui signifie détourner. Mangeons et buvons maintenant, car demain nous mourrons ! Les gens des pays riches sont comme les passagers du Titanic : ils dansent sur le pont du bateau alors que celui-ci est en train de couler !

5.      Le monde basculera d’un coup dans la détresse totale

A tel point, dit Jésus, que les hommes voudront mourir, mais n’y arriveront pas. L’édifice du monde construit sur l’argent s’écroulera ! Les riches jetteront leur argent par les fenêtres, car il ne servira plus à rien. Les hommes rendront alors l’âme de terreur dans l’attente de ce qui viendra. Ils seront prêts à se jeter dans les bras de n’importe quel dictateur se présentant à eux comme un sauveur.


Les jours de ce monde sont comptés. Il est bientôt minuit à l’horloge de Dieu, l’heure où Jésus a dit qu’il reviendra. Qui se détourne de ses fautes et cherche auprès de lui le pardon de Dieu et une vie nouvelle sera sauvé. Pour les autres, le face à face éternel devant Dieu les attend ! Où serez-vous ?

Visitez : www.gillesgeorgel.com/

Aucun commentaire: