INSCRIVEZ-VOUS !

samedi 19 mai 2007

Le poids des mots


Langage

Notre premier moyen de communication, nous le savons, est le langage. Il est aussi, par excellence, ce qui nous différencie de l’animal. Non pas que celui-ci ne puisse communiquer. Mais, à ce jour, aucune étude sérieuse n’a pu démontrer que l’animal soit capable de penser, de définir des concepts, de formuler des idées. Les mots, la parole, sont le domaine de l’homme…créé à l’image de Dieu, un Dieu, dit la Bible, qui parle, communique, se révèle.

Mots

Les mots, cet assemblage de lettres et de syllabes, ne sont pas que des sons. Ils sont tous chargés de sens. Ils servent à désigner, nommer, donner une identité à ce qui, jusqu’alors, n’en avait pas. Aussi, dès sa création, dit la Bible, le premier travail de l’homme sera de donner un nom aux animaux (Genèse 2,20). Nommer, classer, répertorier est dès lors le travail de tout scientifique, perpétuant l’activité première d’Adam. Les mots ne répondent ainsi pas seulement à une question de commodité, mais à besoin d’ordre. Une nécessité même, pourrait-on dire. L’homme est ainsi fait qu’il ne se sent bien que s’il y a une place pour chaque chose et chaque chose à sa place. C’est pourquoi conceptualiser, définir, formuler est si important pour l’équilibre, la paix, la santé de chacun. Les mots sont plus que des lettres assemblés. Ils sont des repères.

Identité

L’importance qu’ont les mots n’apparaît jamais autant que lorsqu’il n’en existe aucun pour définir une réalité à laquelle nous avons à faire face. Alors que ma femme remarquait des anomalies dans le développement et les capacités physiques de notre fille, plusieurs examens nous ont permis de mettre un nom à l’affection dont elle était atteinte. Un nom barbare, imprécis, mais qui avait le mérite de donner une identité à son mal. Telle est, répétons-le, la première utilité des mots. Ils fournissent une identité à ce qui n’en avait pas.

Légèreté, incohérence

Nous devons bien en prendre conscience. Aucun des mots que nous employons n’est neutre. Tous sont chargés de sens. Tous font référence, soit à un savoir, soit à un concept. Ils ont une telle importance dans le poids des responsabilités qui pèse sur chaque vie, que Jésus dit que les hommes rendront compte devant Dieu de toutes les paroles vaines et inutiles qu’ils auront proférées. Rendez-vous compte de ce que cela signifie ? Combien de mots avez-vous dit aujourd’hui ? Combien étaient utiles, édifiants, justes ? Nous parlons si vite. Nous nous exprimons si légèrement si souvent ! Nos mots peuvent être porteurs de tant de maux ! Avons-nous réfléchi suffisamment avant d’exprimer une opinion ? Avons-nous fait le tour de toute la question ? Ne nous contredisons-nous pas souvent ? Tous les mots que nous avons prononcé, dit Jésus, ont été consignés dans le disque dur de la mémoire divine. Aussi, dans le jugement qu’Il portera sur notre vie, Dieu est capable de les ressortir quand Il le veut. Etes-vous prêts à vous rencontrer vous-mêmes ? A être face à vos propres mots ? En inventerez-vous de nouveau pour vous expliquer, vous justifier, prouver que, finalement, vous ne vouliez pas dire ce que vous avez dit ? Si nous pouvons tromper notre prochain, nous ne trompons pas Dieu !

Les bons mots

Il y a des mots que Celui-ci pourtant aime entendre. Ce sont ceux qui expriment la vérité. « C’est vrai ! Je suis comme cela : un menteur, un adultère, un orgueilleux… bref, un pécheur ». « Seigneur Dieu ! Je suis mauvais, incapable de me changer, de me réformer. J’ai besoin de Toi, de Ton pardon d’abord, puis d’une nouvelle vie… Je viens à Celui qui est la Vérité, Jésus-Christ. Celui chez qui il n’y avait jamais de double langage. Celui dont les actes correspondaient toujours aux paroles. J’ai besoin de Son Esprit dans ma vie pour que les mots qui sortent de ma bouche expriment ce qui est bon, juste, vrai comme les Siens. » Ces mots, vous pouvez les dire à Dieu quand vous voulez. C’est toujours pour Lui une joie, un plaisir immense, insurpassable de les entendre…

Bientôt…

Les mots exprimant les idées, nous chercherons dans de prochains billets à réfléchir au sens de plusieurs d’entre eux. Certains sont si communément utilisés que nous ne nous rappelons même plus à quoi ils font référence. Peut-être qu’après y avoir réfléchi à nouveau, serons-nous plus prudents pour les utiliser…


Que sert-il à un homme de gagner le monde entier s'il perd son âme : Jésus

Aucun commentaire: